Jérémy Chardy : "Je regrette de m'être fait vacciner, j'ai une série de problèmes"



by   |  LECTURES 33050

Jérémy Chardy : "Je regrette de m'être fait vacciner, j'ai une série de problèmes"

L’ancien numéro 25 mondial Jérémy Chardy a fait savoir qu’il a eu une "série de problèmes" après avoir pris le vaccin Covid-19, ce qui l’a même poussé à terminer sa saison 2021 de façon prématurée.

Cet été, Chardy, 34 ans, a décidé de se faire vacciner et cela n'a pas bien fonctionné pour lui. Chardy, maintenant classé au 73e rang mondial, affirme qu’il lui est devenu impossible de s’entraîner et de jouer.

"Depuis que j'ai reçu mon vaccin [entre les Jeux olympiques et l'US Open], j'ai un problème, j'ai une série de problèmes. En conséquence, je ne peux pas m'entraîner, je ne peux pas jouer.

[...] Je préfère prendre plus de temps pour me soigner et être sûr qu'à l'avenir, je n'aurai plus de problèmes", a déclaré Chardy à L'Equipe.

Chardy regrette d'avoir pris le vaccin Covid-19

"Pour le moment, ma saison s’est arrêtée et je ne sais pas quand je pourrai reprendre. [...] Alors maintenant, je regrette d'avoir pris le vaccin, mais je ne pouvais pas savoir.

[...] C'est la première fois que l'idée que la saison prochaine (2022) pourrait être ma dernière me traverse l'esprit", a ajouté Chardy. Dans la même veine, le No. 3 mondial Stefanos Tsitsipas a exprimé sa réticence à se faire vacciner.

"Le vaccin Covid-19 n'a pas été suffisamment testé car il est nouveau et a des effets secondaires. Je connais des personnes qui en ont eu. Je ne suis pas contre (l’idée de se faire vacciner), je ne vois simplement, à l’heure actuelle, aucune raison pour que quelqu'un de mon groupe d'âge se fasse vacciné », a déclaré Tsitsipas au mois d’août dernier.

"Pour nous, les jeunes, je pense que c'est bien de transmettre le virus parce que nous allons renforcer l'immunité (en développant naturellement des anticorps, ce que le vaccin est censé faire artificiellement).

Je ne vois pas ça comme quelque chose de mauvais. Comme je l'ai dit, ce n'est pas obligatoire (de se faire vacciner), chacun a la liberté de décider par lui-même de ce qui est bien et de ce qui ne l’est pas.

Le moment viendra peut-être où nous n'aurons pas beaucoup d'options, mais pour que cela arrive, je veux voir une meilleure version du vaccin qui nous donne plus d'avantages que d’inconvénients."