Monica Seles

Monica Seles est une joueuse de tennis yougoslave, qui sera ensuite naturalisée comme citoyenne américaine en 1994, elle est née le 2 décembre 1973 à Novi Sad. Selon plusieurs experts, la joueuse est la première à introduire un jeu sec et dur sur le circuit féminin, son style de jeu explosif et percutant lui vaudra de gagner Roland Garros à l’âge de 16 ans et demi, une prouesse encore inégalée de nos jours. En 1991 elle atteint la place de numéro une mondiale et encore une fois elle établi un record absolu, étant donc la plus jeune numéro 1 de l’histoire de la WTA et gardera cette place durant deux ans sous le nez de la grande championne de l’époque Steffi Graf.

Monica Seles comptait 8 titres du Grand Chelem à son actif et ce avant d’atteindre ses 20 ans, ce qui est encore une autre prouesse sur le circuit féminin. Elle gagnera Roland Garros, l’Open d’Australie et l’US Open durant cette période mais pas Wimbledon.

En 1993 sa course folle va être stoppée net et pas précisément à cause d’une blessure sportive mais par un fait incroyable qui a eu lieu sur le court. En effet durant son match à Hambourg et au vu et au su de tous elle se fait poignarder au dos par un spectateur. Elle quitte alors la compétition durant 2 ans manifestement traumatisée par ce qui lui était arrivé.

De retour à la compétition en 1995, Seles triomphe encore à l'Open d'Australie en janvier 1996, puis se maintient parmi l'élite. Elle ne retrouvera toutefois jamais le niveau qui a fait d’elle la plus grande promesse du tennis féminin, et sera souvent sujette aux blessures et à la concurrence de la nouvelle génération de joueuses plus athlétiques et ayant les armes pour contrer son jeu. En février 2008, après cinq saisons d'inactivité pour un problème de pied, elle annonce sa retraite sportive à l'âge de 34 ans.

Durant sa période d’activité, entre 1988 et 2003, elle gagnera le chiffre fou de 53 titres en simple, 6 titres en double et trois titres en Fed Cup, il faudra ajouter à cela une médaille de bronze aux JO le tout pour un total de 178 semaines en tant que numéro une mondiale et une cagnotte de 14 891 762 $. Elle est membre du International Tennis Hall of Fame depuis 2009.