Daniela Hantuchova explique les raisons qui l'ont poussées à jouer au tennis.



by   |  LECTURES 772

Daniela Hantuchova explique les raisons qui l'ont poussées à jouer au tennis.

L’ex numéro 4 mondiale, Daniela Hantuchova, a affirmé que Miloslav Mecir a été sa plus grande inspiration durant ses débuts de tennis. Dans un article web du WTA Tour, la Slovaque a déclaré : "En 1988, Miloslav Mecir a remporté la médaille d'or olympique pour ce qui était alors la Tchécoslovaquie.

J'avais cinq ans, et c'était la première fois que je voyais du tennis à la télévision. Le même jour, j'ai demandé à mes parents s'ils pouvaient m'acheter une raquette de tennis pour qu'un jour, je puisse moi aussi participer aux Jeux olympiques.

Je me souviens qu'une fois que j'ai eu la raquette et sa photo, j'ai dormi avec les deux à côté de moi pendant deux bonnes années, et je n'ai jamais cessé d'écouter "Hand in Hand", la chanson officielle des Jeux d'été de 1988 à Séoul"

Elle a continué en disant : "À partir de ce moment-là, tout ce que je voulais, c'était d'arriver un jour à jouer aux Jeux olympiques. Ce rêve n'a jamais quitté mon esprit et je n'ai jamais cessé de croire qu'il se réaliserait.

La raison pour laquelle je m'entraînais sept ou huit heures par jour, que je faisais tout ce que je pouvais au gymnase, même la façon dont j'étudiais à l'école, je voulais juste être la meilleure.

Ce rêve olympique s'est appliqué à tous les aspects de ma vie" Hantuchova, qui a joué trois fois aux Jeux olympiques, dit qu'elle a été complètement épatée lorsqu'elle l'a rencontré (Miloslav Mecir ) pour la première fois, elle a déclaré : "La première fois que je l'ai rencontré, j'ai été à la fois bouleversée et embarrassée.

Je n'ai même pas pu lui adresser la parole. Mon père m'a emmenée au club où il s'entraînait, qui se trouvait aussi être par hasard le club où ma grand-mère jouait, parce que je voulais avoir sa signature dans mon journal.

Je suis resté derrière la clôture parce que je n'avais pas le courage d'aller sur le même terrain que lui" Elle a ajouté : "Au fil des années, nous sommes devenus de très bons amis.

Il a fini par devenir l'entraîneur de l'équipe olympique slovaque de tennis, ce qui a permis que la réalisation de mon rêve de participer trois fois aux Jeux olympiques d'autant plus spéciale.

Mes derniers Jeux olympiques se sont déroulés à Londres, et j'ai donc pu jouer sur le court central de Wimbledon et il était dans ma loge" La Slovaque a conclu: "j`ai eu les larmes aux yeux lorsque j`ai compris que mon rêve s'était parfaitement réalisé.

Quand j'ai grandis un peu plus et que j'ai eu le privilège de discuter de tennis avec lui, j'ai pu lui dire combien l'élégance et la fluidité de ses coups de fond de court m'avaient inspirée"