Cori Gauff : "J'ai pensé a prendre une année de repos à cause de ma dépression"



by   |  LECTURES 670

Cori Gauff : "J'ai pensé a prendre une année de repos à cause de ma dépression"

Cori Gauff n'a toujours pas disputé de match après son 16e anniversaire, mise à l'écart du court tout comme le reste du monde du tennis en raison du coronavirus. Après une saison 2019 exceptionnelle, la talentueuse américaine est devenue la plus jeune joueuse du top 100.

Elle a remporté son premier titre WTA en octobre et a déjà atteint les huitièmes de finale d’un Grand Chelem à deux reprises avant même d'avoir atteint ses 16 ans ! En février de l'année dernière, l'Américaine a fait son entrée dans le top-500 après avoir atteint la première finale professionnelle à l'âge de 14 ans.

Il lui a fallu un peu plus d'un an pour devenir la plus jeune joueuse du top-50 depuis 2005, en faisant des progrès remarquables et en se hissant tout en haut du classement WTA. Cori a déjà montré son potentiel sur la scène du tennis la plus importante, et ce, des années avant ses coéquipiers, en faisant de grands pas vers sa quête ultime à savoir, devenir la plus grande joueuse de l'histoire !

Cori a été l'une des jeunes forces de la nature à surveiller depuis l'US Open 2017, atteignant la finale junior à l'âge de 13 ans et devenant championne de Roland Garros à 14 ans au printemps suivant, obtenant ainsi le trône junior comme l'une des plus jeunes joueuses de tous les temps.

Visant une place dans le top-100 en fin 2019, Cori a laissé le tennis junior derrière elle après avoir remporté l'Orange Bowl en décembre 2018, en se concentrant sur les tournois professionnels et en s`améliorant incroyablement, dépassant ainsi plus de 600 rivaux sur la liste WTA !

Gauff n'a eu besoin que de quelques événements importants pour montrer la qualité de son jeu. Elle s'est qualifiée pour le quatrième tour à Wimbledon l'année dernière et a fait de même à Melbourne en janvier dernier, détrônant Naomi Osaka avant de s'incliner face à Sofia Kenin.

Pourtant, Cori a connu un véritable drame en dehors du terrain il y a deux ans, luttant contre la dépression et ayant connu énormément de tristesse et d`incertitude quant à son avenir. La jeune fille a même pensé à faire une pause pour mettre de l'ordre dans sa vie, voulant trouver un moyen d`aller mieux sans pour autant renoncer au sport qu'elle aime, et de ce fait, elle a trouvé un équilibre parfait qui l'a aidée à s’inscrire dans les annales de histoire.

Gauff a déclaré à l’intention de Behind the Racquet que : "Juste avant Wimbledon, vers 2017/18, j'avais du mal à savoir si c'était ce que je voulais faire, J'avais toujours de bons résultats donc ce n'était pas le problème ; je me suis juste retrouvée à ne pas apprécier ce que je faisais.

J'ai réalisé que j'avais besoin de commencer à jouer pour moi et pas pour les autres. Pendant environ un an, je suis tombée dans une profonde dépression ; ce fut l'année la plus difficile pour moi jusqu'à présent.

J’avais l'impression qu'il n'y avait pas beaucoup d'amis à mes côtés, même si c’était faux" Elle a expliqué en avançant : "Quand on est dans un tel état, trouver le cote positif ou regarder les choses du bon cote est très difficile.

Je ne pense pas que cela ait quelque chose à voir avec le tennis, peut-être juste avec le fait de devoir jongler avec tout ça en même temps. Je savais que je voulais jouer au tennis, mais je ne savais pas comment m'y prendre"

Elle a continué en disant : "C'est allé tellement loin que J’ai pensé prendre une année sabbatique pour me concentrer sur moi-même, Choisir de ne pas le faire était le bon choix, mais il s’en fallait de peu pour que je change d’avis ; j'étais perdue, confuse et je réfléchissais trop à la question de savoir si c'était ce que je voulais ou ce que les autres voulaient que je fasse"

Elle a conclu en déclarant : "Il m'a fallu de nombreux moments de repos, de larmes et de réflexion. J'en suis sortie plus forte et me connaissant mieux que jamais. Tout le monde me demande comment je reste calme sur le terrain et je pense que c'est parce que j'ai accepté la personne que je suis, après avoir surmonté les moments difficiles de ma vie. Maintenant, quand je suis sur le terrain, je suis vraiment reconnaissante d'y être "