Danielle Collins: "Je prends ma retraite car le tennis m'affecte au niveau personnel"

Danielle Collins est en pleine forme à Miami mais elle ne démord pas de son idée de quitter le circuit cette saison.

by Sarah Ait Salah
SHARE
Danielle Collins: "Je prends ma retraite car le tennis m'affecte au niveau personnel"
© Getty Images Sport / Megan Briggs

Danielle Collins est le dernier espoir du tennis américain à l'Open de Miami. Collins fait un tournoi d"enfer à Miami et elle accède à nouveau à la demi-finale d'un WTA 1000 six ans après y être arrivée la dernière fois.

La native de St. Petersburg est en grande forme et elle semble avoir retrouvé tout le niveau qui avait fait d'elle l'une des joueuses les plus craintes du circuit. En conférence de presse après son excellent match contre Caroline Garcia, Collins a expliqué qu'elle avait beaucoup travaillé pour revenir au devant de la scène : " Je ne veux pas dévoiler mes secrets, j'y travaille depuis longtemps, tout au long de ma carrière, mais l'essentiel a toujours été d'avoir un meilleur contrôle du corps.

Dans notre sport, comme il y a beaucoup de rotations, on a tendance à tourner beaucoup, à utiliser beaucoup de force, mais je suis encore en train de m'adapter. Je pense que je me suis beaucoup améliorée en termes de force de base, ce qui m'aide à rester un peu plus immobile.

J'ai travaillé sur ce sujet avec différents entraîneurs au fil des ans, même aux niveaux les plus basiques, il y a quelques aspects simples mais il y a un risque de les oublier. Toujours à ces niveaux, j'entends beaucoup d'entraîneurs dire à leurs joueurs de garder le corps sous contrôle, de rester immobiles et c'est ce sur quoi j'ai travaillé "

Collins prendra sa retraite cette saison

L'Américaine a indiqué que cette saison serait la dernière, alors forcément la question qui se pose et pourquoi raccrocher sa raquette si elle joue aussi bien? Une question à laquelle elle a répondu : " Il est intéressant de constater qu'à de nombreuses reprises, j'ai dû justifier ma décision de me retirer, je pense que si j'étais un homme, je n'aurais pas autant de questions sur ce sujet.

Je vis depuis de nombreuses années avec une maladie inflammatoire chronique qui m'affecte lorsqu'il s'agit de tomber enceinte, cela me touche donc directement au niveau personnel, je l'ai expliqué à plusieurs reprises.

En fin de compte, c'est mon choix, cela va au-delà d'une carrière de tennis. J'apprécie le cheminement, je m'amuse toujours sur le court, j'aime me rendre aux tournois et concourir, mais en fin de compte, c'est une décision aussi importante que la vie.

Je pense qu'il faudrait que ce soit très compréhensible pour tout le monde, car c'est de ma vis qu'il s'agit "

Danielle Collins
SHARE