Aryna Sabalenka : " Je suis accro aux victoires, j'ai ca dans le sang "

Aryna Sabalenka est à Dubaï ou elle fait son retour au circuit après son enivrante victoire à l'Open d'Australie.

by Khalil Semlali
SHARE
Aryna Sabalenka : " Je suis accro aux victoires, j'ai ca dans le sang "
© Getty Images Sport / Cameron Spencer

Aryna Sabalenka est à Dubaï ou elle fait son retour au circuit après son enivrante victoire à l'Open d'Australie. La Biélorusse a remporté son deuxième Grand Chelem en carrière et va tenter de continuer sur cette belle lancée pour remporter le premier WTA 1000 de la saison.

La numéro deux mondiale sait que les choses ne seront pas faciles mais elle a une énorme soif de victoire qu'elle n'arrive pas à étancher et elle donnera son possible pour gagner le titre à Dubaï : " Ma mentalité est de continuer à faire ce que je fais, à me battre et à travailler.

Ainsi, après ma carrière, je pourrai regarder en arrière et me dire : "wow, j'ai pu faire ça, c'est dingue". Je ne suis pas le genre de personne qui gagne quelque chose et s'arrête. Je suis accro à la victoire.

J'ai l'impression d'avoir quelque chose dans le sang qui me pousse à vouloir gagner. Je vais continuer de travailler et, je l'espère, de gagner."

Sabalenka contrôle mieux ses émotions

L'un des changements que l'on a pu voir chez la native de Minsk c'est bien le contrôle sur ses émotions.

Sabalenka est une joueuse passionnée, et les personnes passionnées sont souvent aussi démesurées dans leurs réactions : " J'ai eu une psychologue pendant quatre ou cinq ans. Elle m'a beaucoup aidé, car j'étais toujours à la recherche de quelque chose qui pourrait m'aider à mieux me contrôler.

Après quelques années de travail avec elle, j'ai décidé de prendre mes responsabilités et de ne pas attendre que quelqu'un d'autre m'aide à résoudre un problème. Personne ne vous connaît mieux que vous-même.

C'était la meilleure décision à prendre au départ. Le processus a été long, j'ai lu beaucoup de livres et j'ai travaillé avec des psychologues. En fin de compte, la seule chose qui m'aide, c'est moi-même et je pense que cela m'a apporté beaucoup plus de confiance et de contrôle. "

Aryna Sabalenka
SHARE