Aryna Sabalenka résume les finales WTA : " Je ne sais pas si rire ou pleurer "



by SARAH AIT SALAH

Aryna Sabalenka résume les finales WTA : " Je ne sais pas si rire ou pleurer "
© Getty Images Sport / Sarah Stier

Les finales WTA sont au centre de toutes les discussions et pas spécialement pour les résultats des joueuses mais malheureusement pour la pitre organisation du tournoi qui tourne en ridicule la WTA et met en péril beaucoup de postes à commencer par celui du directeur de la WTA Steve Simon qui est sur la corde raide et qui va être encore plus acculé dans les jours à venir.

On a hâte de voir quelle sera l'explication de celui qui a autorisé un tel fiasco dans l'un des tournois les plus prestigieux du circuit féminin et qui devait garantir un spectacle de taille et surtout des conditions décentes pour les huit meilleures joueuses du monde.

Aryna Sabalenka a vécu dans sa propre chair la très mauvaise organisation du tournoi des championnes à Cancun et elle a encore une fois réagit avec une publication ou elle déplore de manière ironique tout ce qui se passe lors de cette édition mémorable des finales WTA : " Je ne sais pas si je dois mourir de rire ou pleurer" a-t-elle écrit en légende de sa publication

Du jamais vu auparavant

La vidéo publiée par la Biélorusse montre un récapitulatif court et explicite de la situation catastrophique du tournoi.

Entre un terrain qui n'a été disponible que la veille de l’ouverture ou des conditions météorologiques impossibles ( vents et pluies fortes) , ou encore le manque de public et d'infrastructures, qualifier ce tournoi de fiasco est un euphémisme.

Jamais auparavant un tournoi de cet envergure n'a vu une telle pagaille et on ne peut pas tenir pour responsable les organisateurs du tournoi qui ont tout fait pour procurer aux joueuses des conditions minimes de jeu, mais par contre, nous pouvons nous demander : Mais quelle mouche a piqué la WTA pour permettre l'organisation du tournoi durant la saison des pluies à Cancun? Quelles étaient les attentes? Espérer que la pluie ne tombe pas ? Et pourquoi la WTA n'a pas exigée un toit sur le terrain ? Tellement d'inconnues et de décisions plus rocambolesques les unes que les autres mettent bien en évidence une totale incapacité de gestion de la part de la WTA et en somme une considération inexistante pour les huit qualifiées cette année.

Aryna Sabalenka