WTA : Pourquoi les femmes ne restent-elles pas plus longtemps au n.1 ?

L'opinion de Conchita Martinez sur la volatilité au sommet du tennis féminin

by Shyrem
SHARE
WTA : Pourquoi les femmes ne restent-elles pas plus longtemps au n.1 ?

Conchita Martinez, ancienne numéro 2 mondiale, a donné son point de vue sur la course au sommet dans le tennis féminin. Ce qui a motivé cette réflexion, c’est le récent couronnement d’Ashleigh Barty qui a devancé Naomi Osaka au classement WTA, mettant ainsi fin à la série de 21 semaines de présence de la Japonaise en tant que joueuse le mieux classée.

"Il est vrai que pour les femmes il est plus compliqué de supporter d´occuper la première place du classement", a déclaré Martinez à Septimo Game,"À mon époque, elles avaient plus de stabilité.

Sur ce sujet, il y a diverses opinions. Je ne sais pas comment vous donner la réponse exacte. Mais on sait que le niveau de toutes les joueuses est devenu plus égal. Une autre explication est qu´il y a d l'instabilité.

Une joueuse s’empare d’une excellente moitié de l’année en gagnant de nombreux points et ne peut alors plus supporter la pression de se défendre. Oui, il est vrai aussi que les joueuses sont maintenant mieux préparées physiquement et qu’elles frappent beaucoup plus la balle.

Mais j’aimerais voir beaucoup plus de stabilité de la part des joueuses de tennis qui sont les plus en vue”. L’opinion générale est que le Tour des femmes n’est pas aussi solide qu’il l’était auparavant.

Comme ce fut le cas lors du dernier Grand Chelem, il est difficile pour le public de voir les favoris qu’ils ont choisi aller très loin dans un tournoi majeur. Aucune des demi-finalistes à Roland-Garros n´était classée dans le top 4.

Ashleigh Barty était tête de série n. 8 et Johanna Konta n. 26 mondiale - ce qui, de ce point de vue, semble plus que formidable, mais cela signifie en revanche qu'aucune des meilleures joueuses classées au WTA n'a réussi à répondre aux attentes qu’impliquait sa position dans la course.

Steffi Graf détient le record du nombre de semaines totales de la WTA avec 377 semaines, suivie de Serena Williams (319), Martina Navratilova (332), Chris Evert (260) et Martina Hingis (209). Parmi ces femmes, seule Williams est toujours active en tournée et, à part elle, aucune joueuse active de la WTA n’a cumulé plus de 100 semaines à la première place : Caroline Wozniacki (71), Simona Halep (64), Victoria Azarenka (51) et Angélique Kerber (34).

Dix-sept femmes se sont succédées au sommet du classement WTA ces quinze dernières années : Justine Henin (117 semaines au total), Amélie Mauresmo (39 ans), Lindsay Davenport (98), Maria Sharapova (21), Kim Clijsters ( 20), Ana Ivanovic (12), Jelena Jankovic (18), Dinara Safina (26), Wozniacki, Azarenka, Kerber, Karolina Pliskova (8), Garbine Muguruza (4), Simona Halep, Naomi Osaka (21) et plus récemment Ashleigh Barty (1 semaine, en cours).

SHARE