L'ex-coach d'Andy Murray prend la défense d'Emma Raducanu après sa défaite cuisante



by KHALIL SEMLALI

L'ex-coach d'Andy Murray prend la défense d'Emma Raducanu après sa défaite cuisante

Mark Petchey pense qu'Emma Raducanu "n'a rien fait de mal" contre Jelena Ostapenko, mais la Lettone a joué à fond. Mardi, Ostapenko a écrasé Raducanu 6-2 6-1 au premier tour du tournoi de Stuttgart.

Ostapenko a été extrêmement agressive tout au long du match et a frappé des coups gagnants de tous les côtés. Quant à Raducanu, elle a commencé à recevoir des critiques quelques instants seulement après sa défaite brutale contre Ostapenko.

Petchey, qui a entraîné Andy Murray dans le passé, a pris la défense de Raducanu. "Sur ces courts uniques, je doute que beaucoup de joueurs aient réussi à battre Ostepenko aujourd'hui.

C'était une performance extraordinaire. Emma n'a rien fait de mal. C'est juste trop bon de la part de l'autre", a tweeté Petchey.


Ostapenko savait ce qu'elle devait faire contre Raducanu.

Au début du match, la tactique d'Ostapenko était d'entrer dans le court et d'attaquer autant de balles que possible.

Cela a très bien fonctionné face à Raducanu. "Je savais que contre elle, l'essentiel était d'entrer dans le court en force. Bien sûr, j'ai manqué quelques balles, mais j'ai essayé d'être agressive tout le temps quand c'était possible.

J'ai juste essayé de prendre la balle tôt, de ne pas lui donner beaucoup d'occasions. Enfin, je suis de retour sur la terre battue, ma surface préférée", a déclaré Ostapenko après avoir éliminé Raducanu.

Ostapenko, 25 ans, est devenue championne du Grand Chelem après avoir remporté Roland-Garros en 2017. La performance d'Ostapenko face à Raducanu a rappelé à tout le monde la façon dont la Lettone avait joué lors de son parcours à Roland-Garros en 2017.

"Cela peut paraître un peu étrange, mais j'ai eu l'impression de revenir un peu trop en arrière lors des années où je ne jouais pas bien. Quand j'entre sur le court et que je joue sans peur comme à Roland-Garros et que j'essaie de frapper des coups gagnants - bien sûr, pas à la démesure, mais en jouant un peu plus intelligemment - c'est ce qui fonctionne bien", a déclaré Ostapenko.

De son côté, Raducanu se concentre désormais sur l'Open de Madrid, qui débute la semaine prochaine. Il reste à voir si Raducanu peut rebondir dans la capitale Espagnole.

Andy Murray Emma Raducanu Jelena Ostapenko