Barbora Krejcikova révèle qu'elle "essaie d'éviter" certaines joueuses russes



by SARAH AIT SALAH

Barbora Krejcikova révèle qu'elle "essaie d'éviter" certaines joueuses russes

Barbora Krejcikova affirme que certaines joueuses russes "créent des tensions dans le vestiaire". Ces dernières semaines, les rumeurs de tensions entre les joueurs ukrainiens et russes/biélorusses ont fait couler beaucoup d'encre.

Krejcikova, l'une des meilleures joueuses de tennis tchèques, confirme qu'il y a effectivement des tensions dans le vestiaire et révèle qu'elle "essaie d'éviter" certaines joueuses russes. "Oui, je sens la tension.

Des deux côtés. Mais il y a des Russes qui la créent. Elles ne parlent pas publiquement, mais on voit ce qu'elles font dans le vestiaire. Personnellement, j'essaie de les éviter", a déclaré Krejcikova, via Tennis-Infinity.

Krejcikova soutient les joueuses de tennis ukrainiennes

Krejcikova, championne de Roland-Garros en 2021, affirme qu'elle est là pour les joueuses ukrainiennes depuis le premier jour. "Je suis en contact avec elles depuis le début de la guerre.

Au tout début, je leur ai écrit pour savoir si tout allait bien pour elles, si je pouvais les aider d'une manière ou d'une autre. J'ai essayé de les soutenir. Je sais ce qui se passe chez eux, je suis les nouvelles", a déclaré Krejcikova.


Récemment, le Comité international olympique a annoncé son intention d'autoriser les joueurs russes et biélorusses à participer aux Jeux olympiques de Paris en 2024. Krejcikova estime que les athlètes russes ne devraient pas être autorisés à concourir à Paris.

"Je pense que les Jeux olympiques ont toujours été une célébration de l'amitié et de la paix. Et si le pays mène une guerre agressive, il est clair qu'il ne respecte pas ces idéaux.

Quiconque soutient une attaque contre un pays voisin n'a pas sa place aux Jeux olympiques", a déclaré Krejcikova. En attendant, les joueurs russes et biélorusses seront autorisés à revenir à Wimbledon cette année.

Pendant des mois, l'ATP et la WTA ont fait pression sur l'AELTC pour qu'elle mette fin à l'interdiction des joueurs russes et biélorusses. Fin mars, Wimbledon a officiellement confirmé la fin de cette mesure.

Barbora Krejcikova