Le PDG de la WTA réagit aux commentaires d'Iga Swiatek : Nous soutenons l'Ukraine



by SARAH AIT SALAH

Le PDG de la WTA réagit aux commentaires d'Iga Swiatek : Nous soutenons l'Ukraine

Le PDG de la WTA, Steve Simon, a répondu à Iga Swiatek qui demandait à la WTA de soutenir davantage les joueuses ukrainiennes. Le PDG de la WTA insiste sur le fait que l'organisation condamne les actions de la Russie et fait de son mieux pour soutenir les joueuses ukrainiennes.

Lundi, l'Ukrainienne Lesia Tsurenko a déclaré avoir eu une crise de panique après sa conversation avec le PDG de la WTA, Simon. Toujours cette semaine à Indian Wells, la star du tennis russe Anastasia Potapova est entrée sur le court en portant un maillot du club de football russe Spartak Moscow.

Swiatek, classée numéro 1 sur le circuit WTA, a critiqué l'action de Potapova et a déclaré que cela aurait pu être évité si la WTA avait fait preuve d'un meilleur leadership et avait imposé des sanctions plus strictes.

Aujourd'hui, le PDG de la WTA, M. Simon, affirme que la WTA a prévenu Potapova que ses actions "n'étaient pas appropriées". A lire : https://www.tennisworldfr.com/tennis/news/Iga_Swiatek/19064/iga-swiatek-denonce-le-geste-controverse-d-anastasia-potapova-a-indian-wells/


Simon, PDG de la WTA, répond aux commentaires de Swiatek

"Nous continuons à faire tout ce qui est en notre pouvoir.

Nous avons fait beaucoup pour nos athlètes, je sais qu'il y a une variété d'opinions à ce sujet. Ce qui se passe en Ukraine est répréhensible. On ne peut en aucun cas le soutenir, pas plus que ce que fait le gouvernement russe.

Nous avons parlé directement avec Anastasia et nous lui avons donné un avertissement pour qu'elle sache que ce n'était pas approprié et je ne pense pas que nous verrons d'autres cas de ce genre à l'avenir", a déclaré Simon à BBC Sport.

Ces dernières semaines, des rapports provenant de Grande-Bretagne ont indiqué que les joueurs russes et biélorusses seraient autorisés à revenir à Wimbledon cette année. Suite aux récents développements dans le monde du tennis, certains pensent que la résistance du tennis à l'agression de la Russie sur l'Ukraine s'affaiblit.

Mais Simon n'est pas d'accord avec cette affirmation. "Nos sympathies vont au plus haut niveau à tous les Ukrainiens et je ne pense pas qu'aucun d'entre nous puisse comprendre ce qu'ils traversent. Je ne pense pas que tout cela atténue ce qui se passe là-bas", a déclaré M. Simon.

Iga Swiatek