Sorana Cirstea révèle un préjugé d'Adidas : Mieux vaut être belle dans le top 20 que

Les sponsors font du business et ne cherchent que de la rentabilité selon la numéro 39 WTA.

by Sarah Ait Salah
SHARE
Sorana Cirstea révèle un préjugé d'Adidas : Mieux vaut être belle dans le top 20 que

Dans le podcast roumain "La Fileu", la numéro 39 mondiale de la WTA Sorana Cirstea a avoué un commentaire à caractère de lookisme que lui faisait son ancien sponsor Adidas. "Je me souviens de l'époque où j'avais un contrat avec Adidas.

Ils m'ont toujours dit, considérant que j'ai un bon look pour une sportive, qu'"il vaut mieux avoir un bon look et être dans le top 20, que ne pas avoir un bon look et être numéro 1. Quand vous êtes dans le top 20, quelle que soit la façon dont vous êtes vu, vous êtes au top et il y a une foule à chaque tournoi.

Alors ils m'ont dit : "Il vaut mieux être belle et dans le top 20, que... moins belle et numéro 1. Vous vous rendez compte, ils ont aussi leurs quotas, c'est un marché", a déclaré Sorana dans le podcast "La Fileu", animé par l'artiste Speak.

Selon le FreeDictionary, le lookisme est "un préjugé ou une discrimination fondée sur l'apparence physique, en particulier celle qui est considérée comme inférieure aux notions sociétales de la beauté."
"En général, nos contrats sont internationaux.

On est payé en fonction de ce que l'on vend. Les mieux payées sont les Américaines, les Chinoises et les Japonaises. Osaka déchire, elle était ces dernières années la sportive la mieux payée !

La Grande-Bretagne vend, l'Espagne, la France aussi. L'Europe de l'Est ne vend pas vraiment. Cela dépend beaucoup de vous, en tant que personnalité, de ce que vous inspirez, de la façon dont vous vous présentez", avait déjà déclaré Sorana.

Cirstea soutient Halep dans le scandale du dopage

Sorana Cirstea, une joueuse de tennis roumaine, estime que Simona Halep est une athlète intègre. "Bien que nous ne soyons pas les meilleures amies du monde, je connais Simona (Halep) suffisamment bien depuis des décennies pour croire fermement qu'elle ne toucherait jamais volontairement et en toute bonne foi une substance dopante.

Le sport du tennis représente le fair-play et met les rivalités de côté. C'est une grande joueuse qui, je crois, a gagné par ses propres mérites", a déclaré Cirstea dans un message posté sur sa Story Instagram.

Sorana Cirstea
SHARE