Mouratoglou serait-il responsable du dopage de Simona Halep?

Les sportifs sont responsables des substances qui entrent dans leur corps selon l'agence anti-dopage.

by Sarah Ait Salah
SHARE
Mouratoglou serait-il responsable du dopage de Simona Halep?

La responsable de l'Agence nationale antidopage roumaine, Gabriela Andreiasu, a révélé que Halep a interrompu leur connexion l'année dernière parce que Simona a changé de personnel.

Selon la publication roumaine Gazeta Sporturilor, qui a parlé avec Andreiasu, jusqu'à l'année dernière, Simona Halep était en contact permanent avec les représentants de l'Agence nationale antidopage, qu'elle consultait par l'intermédiaire d'un membre de l'ancien staff de Simona.

"Simona Halep doit penser à ce qu'elle a utilisé, à qui et à quel traitement elle a prescrit et si elle a vérifié tous les médicaments et suppléments avec du personnel antidopage qualifié.

Les athlètes sont directement responsables de ce qui se trouve dans leur corps", a déclaré le chef de l'ANAD, cité par Gazeta Sporturilor.
"Les sportifs doivent vérifier si les médicaments sont interdits avec les médecins et avec RNADA ou avec les experts anti-dopage des fédérations internationales."

Pourquoi Halep a-t-elle engagé Mouratoglou ?

Après que Simona Halep ait commencé à travailler avec Mouratoglou, l'ancienne championne roumaine de Wimbledon a révélé pourquoi elle a fait ce choix.

"J'ai demandé à travailler avec Patrick parce que je veux vraiment revenir au sommet, et j'ai senti qu'il était la meilleure personne pour m'aider à le faire. J'ai eu la chance qu'il soit disponible pour le faire avec moi.

Je veux revenir au sommet, et bien sûr, je rêve d'un autre Grand Chelem parce que c'est pour cela que je travaille tous les jours", a déclaré Halep en exclusivité à Tennis Majors. "Je veux prendre la balle plus tôt.

Je veux ouvrir le court beaucoup mieux que je ne le faisais avant. Je ne dis pas que j'avais un mauvais jeu avant mais je veux le rendre plus fort ", a révélé Halep. "J'aimerais être plus forte au niveau du corps aussi, parce qu'il n'est pas facile d'être offensive et d'être proche de la ligne de fond, de jouer avec les gros frappeurs.

Il faut donc être forte au niveau du corps. Je vais travailler là-dessus, mais aussi pour ouvrir le terrain, utiliser certains angles un peu mieux qu'avant et prendre la balle plus tôt. C'est l'objectif que nous nous sommes fixé".

Simona Halep
SHARE