Priscilla Hon parle des horribles abus en ligne commis par des parieurs en colère.

Plus tôt cette année, la numéro 1 mondiale Iga Swiatek s'est exprimée sur le sujet des abus en ligne dans le tennis.

by Sarah Ait Salah
SHARE
Priscilla Hon parle des horribles abus en ligne commis par des parieurs en colère.

La joueuse de tennis australienne Priscilla Hon a déclaré qu'elle était "assez sujette" aux abus en ligne, mais que cela ne signifiait pas qu'il était acceptable que des parieurs en colère l'insultent et lui souhaitent un diagnostic de cancer.

Hon, qui est classée à la 158e place mondiale, a publié des captures d'écran de certains des abus en ligne qu'elle reçoit. On peut y lire des commentaires aussi crus que " Meurt Salope", " J'espère que tu seras amputée de tes deux jambes" ou encore " Je souhaite le cancer à toute ta famille" La semaine dernière, Hon a atteint la demi-finale du tournoi ITF de Canberra.

Après avoir perdu contre sa compatriote australienne Lizette Cabrera, Hon a apparemment fait l'objet d'horribles abus en ligne.

Hon : C'est triste que cela se produise

"Je viens de parler à SBS de toute la haine que nous, les joueurs de tennis, recevons chaque semaine.

Je pense que je parlerais au nom de la plupart d'entre nous en disant que nous sommes assez enclins à cela, mais ça ne veut pas dire que ce soit bien. C'est triste que l'humanité descende à ce niveau juste pour avoir perdu un pari sur un match de tennis", a écrit Hon sur Twitter.

Plus tôt cette année, la numéro 1 mondiale Iga Swiatek s'est exprimée sur le sujet des abus en ligne dans le tennis. Swiatek, qui est maintenant le visage du tennis féminin, a souligné que c'est quelque chose de très sérieux qui doit être abordé.

"Récemment, j'ai joué contre Andreea Prisacariu lors du match de Coupe Billie Jean King entre la Pologne et la Roumanie et je sais qu'elle a dit après coup qu'elle avait reçu de mauvais messages parce qu'elle avait perdu.

Je ne sais pas exactement ce qui s'est passé dans ce cas, mais je sais que la haine est là et que c'est un problème sérieux qui doit être traité." "Souvent, il s'agit d'une personne qui a parié et perdu de l'argent - ce qui semble être la 'raison' de certains abus - mais elle doit savoir que beaucoup de ces messages sont en fait lus", a écrit Mme Swiatek dans sa chronique pour BBC Sport en mai.

Les abus en ligne dans le tennis ne sont pas nouveaux. Depuis de nombreuses années, les joueurs de tennis publient des captures d'écran des insultes qu'ils reçoivent après les matchs.

Priscilla Hon Iga Swiatek
SHARE