Maria Sakkari s'en prend aux "journalistes de Twitter".

Maria Sakkari, 7e mondiale, a interpellé les "journalistes de Twitter" qui se donnent le droit de critiquer les joueuses de la WTA.

by Sarah Ait Salah
SHARE
Maria Sakkari s'en prend aux "journalistes de Twitter".

Maria Sakkari, 7e mondiale, a interpellé les "journalistes de Twitter" qui "n'ont pas de vie" et se donnent le droit de critiquer les joueuses de la WTA. Mercredi, Sakkari, première tête de série, s'est remise d'un set perdu pour battre Arantxa Rus 3-6 6-2 6-3 en huitième de finale à Parme.

Après le match, Sakkari a répondu aux critiques qui sont souvent adressées aux joueuses de la WTA. "Le niveau de la WTA est très élevé. Je ne suis pas d'accord avec les journalistes de Twitter qui n'ont pas de vie et ne font que critiquer les joueuses.

Vous devez respecter chaque joueuse de simple, parce que vous ne savez pas ce qu'elles traversent, vous devez respecter le tennis féminin et les joueuses", a déclaré Sakkari à Alessandro Nizegorodcew.

#Sakkari répond à @Alenize82 : "Le niveau de la WTA est très élevé. Je ne suis pas d'accord avec les "journalistes" de Twitter qui n'ont pas de vie et ne font que critiquer les joueuses.

Vous devez respecter chaque joueuse de simple, parce que vous ne savez pas ce qu'elles traversent, vous devez respecter le tennis féminin et les joueuses https://t.co/I3sRyqpBi1 - Lorenzo Ercoli (@Ladal17) 28 septembre 2022


Sakkari retrouve son jeu à Parme

En mars, Sakkari a terminé deuxième de l'épreuve WTA 1000 d'Indian Wells.

Puis, après Miami, Sakkari s'est hissée à la deuxième place mondiale, son meilleur classement en carrière. Depuis lors, Sakkari a connu de nombreux résultats décevants et des sorties prématurées de tournois.

En août, Sakkari a admis honnêtement la raison de sa mauvaise forme. "Je me suis assise avec Tom Hill pendant de nombreuses heures et j'ai réalisé que je n'aimais pas être l'une des meilleures joueuses du monde, ce qui a été très difficile à admettre et à gérer", a déclaré Sakkari.

"Mais c'est la vérité. C'est la réalité. Je pense que la pression et tout le reste était quelque chose que je devais gérer." Cette semaine à Parme, Sakkari a atteint son premier quart de finale depuis juin, lorsqu'elle avait atteint la demi-finale à Berlin.

Après avoir enregistré un score médiocre lors de la tournée nord-américaine sur surface dure, Sakkari a décidé de revenir sur terre battue et de participer à la compétition WTA de Parme cette semaine.

À Parme, Sakkari a réussi à gagner trois matchs et elle a une chance de remporter son premier titre de la saison. Sakkari affronte Danka Kovinic.

Maria Sakkari
SHARE