Simona Halep : Engager Patrick Mouratoglou est la meilleure chose qui me soit arrivée



by   |  LECTURES 3100

Simona Halep : Engager Patrick Mouratoglou est la meilleure chose qui me soit arrivée

Bien qu'elle se soit séparée de Darren Cahill auparavant, Simona Halep pense avoir fait le bon choix en décidant d'engager l'ancien entraîneur de Serena Williams, Patrick Mouratoglou.

"Tout d'abord, Darren m'a quittée en septembre dernier, donc je ne l'ai pas quitté, pour être claire. Ensuite, je ne vais pas comparer, parce qu'ils sont super différents. Ce que je peux dire à ce stade, c'est que la meilleure chose qui puisse m'arriver, c'est de rencontrer Patrick.

Il a une super énergie. Il est super gentil. Donc, cela signifie beaucoup pour moi de travailler avec des gens comme ça", a déclaré Halep, citée par Eurosport Roumanie.

Comment Halep a-t-elle engagé Mouratoglou ?

L'ancienne numéro un mondiale Simona Halep est convaincue qu'elle peut obtenir encore plus de succès dans le tennis, et c'est la raison pour laquelle elle a engagé l'entraîneur Patrick Mouratoglou.

Halep, qui a remporté deux fois des tournois du Grand Chelem, n'en a plus gagné depuis Wimbledon en 2019.
"J'ai demandé à travailler avec Patrick parce que je veux vraiment revenir au sommet, et j'ai senti qu'il était la meilleure personne pour m'aider à le faire.

J'ai eu la chance qu'il soit effectivement disponible pour le faire avec moi. Je veux revenir au plus haut niveau, et bien sûr, je rêve d'un autre Grand Chelem car c'est pour cela que je travaille tous les jours", a déclaré Halep en exclusivité à Tennis Majors.

"Je veux prendre la balle plus tôt. Je veux ouvrir le court beaucoup mieux que je ne le faisais avant. Je ne dis pas que j'avais un mauvais jeu avant mais je veux le rendre plus fort ", a révélé Halep.

"J'aimerais être plus forte au niveau du corps aussi, parce qu'il n'est pas facile d'être offensive et d'être proche de la ligne de fond, de jouer avec les gros frappeurs. Il faut donc être forte au niveau du corps.

Je vais travailler là-dessus, mais aussi pour ouvrir le terrain, utiliser certains angles un peu mieux qu'avant et prendre la balle plus tôt. C'est l'objectif que nous nous sommes fixé"