Une blessure oblige Naomi Osaka à se retirer tardivement de Rome



by   |  LECTURES 1099

Une blessure oblige Naomi Osaka à se retirer tardivement de Rome

L'ancienne No. 1 mondiale Naomi Osaka s'est retirée du Masters de Rome à cause d’une blessure à la cheville gauche. L’annonce a été faite par le tournoi. Osaka, désormais classée au rang de No.

38 mondiale, n’a donc pas pu faire sa 5e apparition à Rome cette semaine.

À Madrid, la championne japonaise avait lancé sa saison sur terre battue.

Après avoir battu Anastasia Potapova au premier tour, Osaka a ensuite subi une défaite surprise contre Sara Sorribes Tormo dès le tour suivant. Après la rencontre, Osaka a révélé qu'elle était gênée par une blessure à la cheville mais qu'elle ne voulait pas se retirer avant le match ni même abandonner le jeu en cours.

Fait intéressant, après Madrid, Osaka a été tiré au sort pour rencontrer Sorribes Tormo au premier tour de Rome. Elle s’est retiré cette fois-ci avant le match contre la joueuse espagnole.

Osaka a obtenu son meilleur résultat à Rome en 2019, en y atteignaqnt les quart de finale avant de perdre contre Kiki Bertens.

Osaka a joué à travers la douleur

Après avoir subi une défaite de 6-3, 6-1 contre Sorribes Tormo, Osaka a parlé de la douleur qu’elle ressentait à la cheville.

"Honnêtement, j’ai déjà eu ce genre de chose auparavant, comme peut-être il y a 2 ans. Je pense que c’était après Miami ou quelque chose comme ça. Mais je ne pense pas que ce sera un énorme problème à moins que quelque chose d'important ne se produise (entretemps).

Pour le moment, je pense que je dois juste apprendre à faire avec", a commenté Osaka. Osaka, quadruple championne en Grand Chelem, a également déclaré que Michael Jordan a été une inspiration pour elle et, qu’elle rêvait de réaliser quelque chose de similaire au "jeu de la grippe"

"Je ne pense pas encore prendre me retirer à cause d'une blessure dans ma carrière, car parfois je pense au match contre la grippe de Michael Jordan et je pense que je devrais être comme ça aussi", a-t-elle expliqué.

"Bien sûr, il y a toujours de la prudence dans votre esprit, mais pour ma part, je souhaite voir ce qui se passera si je joue avec ça (cette blessure). Je veux connaître le type de sensation que j'aurais si jamais je devais être gravement blessé tout en étant encore capable d'aller jusqu'au bout du match", a révélé la Japonaise.

L'Open de France débute dans moins de 2 semaines et Osaka sera certainement prête pour le second Grand Chelem de la saison de tennis.