"Comme Maria Sharapova, je me sens une vache sur du verglas"


by   |  LECTURES 1464
"Comme Maria Sharapova, je me sens une vache sur du verglas"

Contactée par Blick, Belinda Bencic a décrit ses sentiments par rapport à l’ouverture de la saison sur terre battue. La Suisse, championne de l'étape WTA de Dubaï, a déjà entamé la campagne sur les courts en brique émiettée débutant au tournoi de Charleston (US) sur....

vert, soit une exception dans le panorama des événements sur ocre auxquels on est habitué en Europe. “L’an dernier j’étais souvent blessée, je n’ai pas joué pendant des mois et notamment sur terre, ça aurait été impossible.

Là, j’ai prévu de jouer à Stuttgart, puis à Prague, peut-estre Madrid, Rome et Roland Garros”, a-t-elle expliqué. Maria Sharapova avait autrefois utilisé l’expression “cow on ice” (une vache sur du verglas) pour décrire ses performances sur terre : “Je me sens pareil”, a avoué Bencic, tombée en quarts à Charleston cette semaine, “Je ne bouge pas très naturellement, c’est compliqué de glisser et j’ai du mal au niveau des jambes”.

L’Helvète a remporté cette année la Hopman Cup à Perth avec son compatriote Roger Federer pour la deuxième fois d’affilée.