Le directeur de la WTA : "Il y aura de sérieuses conséquences pour Wimbledon"



by SARAH AIT SALAH

Le directeur de la WTA : "Il y aura de sérieuses conséquences pour Wimbledon"

Le PDG de la WTA, Steve Simon, a qualifié les actions de Wimbledon d'"extrêmement décevantes" et leur a promis qu'ils verraient une "réaction forte" pour avoir enfreint les lois du tennis. Mercredi, Wimbledon a annoncé que les joueurs russes et biélorusses étaient interdits de participation aux championnats cette année.

Peu après l'annonce de Wimbledon, la LTA a annoncé que les joueurs russes et biélorusses ne seraient pas autorisés à participer à des événements britanniques pendant la saison sur gazon.

"Les gens considèrent que le sport et la politique ne doivent pas être associés et ne doivent pas être entrelacés, mais ce n'est pas la réalité. Parfois, le sport s'immisce dans la politique et voici une situation où la politique s'immisce dans le sport.

C'est la vraie vie", a déclaré Simon sur The Tennis Podcast. "L'annonce qui a été faite était extrêmement décevante, c'est le moins que l'on puisse dire. La seule chose sur laquelle ce sport a toujours été d'accord, nous ne sommes pas d'accord sur beaucoup de choses, mais la seule chose sur laquelle nous avons toujours été unis est que l'entrée dans nos événements - ITF, ATP, WTA, Grand Chelem, peu importe - a toujours été basée sur le mérite et sans discrimination."
"Nous n'avons jamais empêché un athlète de participer à l'un de nos événements en raison de décisions prises ou non par son gouvernement, aussi répréhensibles qu'elles aient pu être.

Nous avons adopté la position suivante plus tôt dans l'année : ces athlètes doivent pouvoir continuer à jouer, ils ne devraient pas être pénalisés en fonction des actions de leur gouvernement.

Nous restons forts derrière cela, je ne reculerai pas devant cela, je pense que c'est un principe fondamental".

Simon : Wimbledon est allé à l'encontre de notre accord

Simon a promis à Wimbledon une réaction forte et a ajouté que la WTA prendrait le temps de bien peser ses options.

"La décision de Wimbledon va à l'encontre des règles du Grand Chelem ainsi que de l'accord que nous avons avec le Grand Chelem. La décision de la LTA, qui organise des événements sanctionnés par la WTA, va à l'encontre des statuts et des règles de la WTA en ce qui concerne l'inscription des athlètes", a-t-il déclaré.

"Nous avons donc la possibilité de réagir dans les deux cas. Nous n'avons pas la même juridiction sur les tournois du Grand Chelem que sur nos propres événements sanctionnés. Nous avons des précédents où ces situations ont pu se produire et où des amendes et des sanctions de tournoi ont été imposées.

Nous allons donc évaluer la manière dont nous allons procéder. Je pense que vous verrez des réactions fortes de notre part, mais la nature et la portée de ces réactions restent à déterminer".

Wimbledon