Tatjana Maria : "La WTA doit montrer plus de soutien aux joueuses enceintes"



by SARAH AIT SALAH

Tatjana Maria : "La WTA doit montrer plus de soutien aux joueuses enceintes"

Tatjana Maria, 34 ans, a reproché à la WTA de ne pas avoir de "règle concernant la grossesse". Elle insiste sur le fait que la WTA devrait faire davantage pour soutenir les joueuses enceintes. Maria, qui a accueilli son deuxième enfant l'année dernière, est actuellement classée au 254e rang mondial mais elle est autorisée à jouer huit tournois sous son classement protégé.

Sur le circuit, les joueuses qui reviennent après avoir accueilli un bébé ne peuvent prétendre qu'au classement protégé pour les joueuses blessées depuis longtemps. Maria est revenue quatre semaines en avance par rapport à ces règles et c'est pourquoi elle est autorisée à jouer huit tournois au lieu de 12 avec son classement protégé.

Au tennis, les femmes qui reviennent après la naissance d'un enfant ne peuvent prétendre qu'au "classement protégé" d'un joueur blessé depuis longtemps. Maria est revenue 4 semaines trop tôt selon cette règle.

C'est pourquoi elle n'est autorisée à jouer que 8 tournois au lieu de 12 avec son ancien classement - Jannik Schneider (@schnejan) 22 mars 2022 De plus, les joueurs ATP sont autorisés à utiliser le classement protégé pour les 4 slams.

Les joueuses WTA seulement pour 2 slams - Jannik Schneider (@schnejan) 22 mars 2022

"Au tennis, on ne parle pas de femmes enceintes, on fait plus ou moins partie des joueuses blessées. En cas de grossesse, on applique actuellement les mêmes règles que pour les joueuses blessées de longue date.

Nous avons déjà des mères sur le circuit. Je pense que la règle devrait être modifiée un peu pour qu'il y ait une règle séparée pour les femmes enceintes", a déclaré Maria à sportschau.de.

Maria : La WTA doit montrer plus de soutien aux joueuses enceintes

"De manière générale, je pense que la WTA devrait apporter davantage de soutien aux femmes enceintes et aux mères. Nous sommes de très bons modèles pour toutes les joueuses du circuit qui souhaitent fonder une famille.

Dans le monde d'aujourd'hui, les athlètes féminines peuvent tout simplement jouer au tennis plus longtemps, et de nombreuses joueuses sont juste un peu plus âgées. Et le sport professionnel et la maternité sont tous deux possibles en même temps." "Je ne comprends pas que la WTA n'ait pas créé une règle supplémentaire pour les femmes enceintes et que nous devions utiliser la règle pour les personnes blessées.

Je trouve également étrange que les hommes du circuit ATP aient les mêmes règles pour les blessures. Mais si un joueur revient sur le circuit, le "classement protégé s'applique" pour les quatre tournois du Grand Chelem.

Je ne comprends pas pourquoi cela ne compte que pour deux tournois du Grand Chelem pour nous, les femmes, et que nous ayons une telle différence. Cela ne doit pas être si difficile de créer sa propre règle", a ajouté Maria.

Dans notre discussion @sportschau, Tatjana Maria a critiqué la WTA pour ne pas avoir de règle concernant la grossesse. Elle a dit que son mari avait appelé Steve Simon il y a quelque temps. Il voulait y réfléchir.

Eh bien, il y pense encore. Ce n'est pas une bonne image pour la WTA.Interview : https://t.co/TM9P5ztV0E Traduction👇 pic.twitter.com/o4lrq6Zjuu - Jannik Schneider (@schnejan) 22 mars 2022

Par ailleurs, Maria a révélé que son mari- qui travaille comme son entraîneur - a appelé le PDG de la WTA, Steve Simon, pour discuter de la question. Simon aurait dit qu'il allait y réfléchir mais ils n'ont pas encore eu de nouvelles du PDG de la WTA.

Tatjana Maria