La Chine mécontente de la suspension des tournois WTA en Chine



by   |  LECTURES 1332

La Chine mécontente de la suspension des tournois WTA en Chine

Si c’est la WTA qui devait critiquer le gouvernement chinois pour son inaction et toute cette zone d'ombre autour de l’affaire Peng Shuai, c’est plutôt la Chine qui a critiqué la WTA pour sa décision de suspendre tous les tournois qui étaient prévus en 2022 en terre chinoise.

Mercredi dernier, la WTA a annoncé qu'elle suspendait tous les tournois prévus en Chine en raison de leurs inquiétudes concernant essentiellement le bien-être de Peng Shuai La WTA voulait une preuve vérifiable que Peng allait bien mais ne l’a pas obtenue.

"Nous sommes fermement opposés aux actes politisant le sport", a déclaré le porte-parole du ministère des Affaires étrangères Wang Wenbin dans un très bref commentaire et à l’endroit des journalistes qui l’ont interrogé sur le boycott de la WTA, selon le Herald Sun.

"Nous pensons tous à elle et espérons que tout ira bien."

Un journaliste chinois est allé encore plus loin

"La WTA contraint Peng Shuai à soutenir l'attaque de l'Occident contre le système chinois", a tweeté Hu Xijin, rédacteur en chef du Global Times, une branche des médias d'État chinois.

"Ils privent Peng Shuai de la liberté d'expression, exigeant que sa description de sa situation actuelle réponde à leurs attentes", a-t-il poursuivi. Le rapport en question accusait la WTA d'agir au nom de "l’Occident"

"La WTA a agi comme un levier de l'opinion publique occidentale contre le système politique chinois", a-t-il déclaré, jetant ainsi l’opprobre sur l’association qui n'a eu que le tort de se soucier de l’une de ses joueuses, et de vouloir s’assurer que rien de mal ne lui est arrivé, ni maintenant ni dans le futur.

"À cette fin, ils répètent les vieilles ruses et établissent une fois de plus le précédent du boycott des événements sportifs à des fins politiques. Cela crée de nouvelles incertitudes pour le sport international", a continué le journaliste chinois, inversant ainsi et totalement la problématique.

La WTA a suspendu tous les tournois en Chine, y compris ceux qui devaient se tenir à Hong Kong. "En conséquence, et avec le soutien total du conseil d'administration de la WTA, j'annonce la suspension immédiate de tous les tournois WTA en Chine, y compris à Hong Kong.

En toute bonne conscience, je ne vois pas comment je peux demander à nos athlètes d'y concourir alors que Peng Shuai n’est pas autorisée à communiquer librement et qu’elle subi apparemment des pressions pour contredire son allégation d'agression sexuelle.

Compte tenu de l'état actuel des choses, je suis également très préoccupé par les risques auxquels toutes nos joueuses et notre personnel pourraient être confrontés si nous organisions des événements en Chine en 2022", a déclaré le PDG de la WTA, Steve Simon, dans un communiqué.