Tennis et nutrition : on en parle avec Luca Giorleo, biologiste diététicien



by   |  LECTURES 1728

Tennis et nutrition : on en parle avec Luca Giorleo, biologiste diététicien

Se nourrir comme il faut, dans le tennis et dans le sport plus en général, devient de plus en plus important. Afin de mieux éclairer cet aspect, nous avons contacté M. Luca Giorleo, biologiste diététicien ainsi qu’éducateur alimentaire pour le tennis accrédité auprès de la Fédération italienne. On a abordé plusieurs sujets, à partir de la bonne nutrition jusqu’au lien entre celle-ci et le fait de pratiquer un sport.

Les quatre questions que nous avons posées :

1- A l’heure actuelle, le nombre de styles d’alimentation et de régimes proposés par les professionnels de la nutrition est en hausse. Pour ceux qui n’ont pas de bases scientifiques appropriées, ce n’est pas tout à fait simple de faire les bons choix. Ceci étant, en quoi consisterait un bon style alimentaire ? Concernant un régime végétarien ou vegan, s’agit-il d’un modèle de nutrition permettant d’assimiler tout ce dont ont besoin à la fois les sportifs et les sujets sédentaires ?

2- Les régimes paléo et paléo-zone sont légèrement différentes mais démarrent du même concept : l’homme a évolué au cours de centaines de milliers d’années (peut-être des millions) en mangeant essentiellement des fruits, des légumes, de la viande pas d’élevage et du poisson, à savoir ce que lui a offert la nature, sans contamination de la part de l’agriculture. Ensuite, beaucoup plus rapidement il a dû vite s'habituer à un nouveau style alimentaire où l’on a introduit des produits agricoles (céréales, légumes) et issus d’élevage (viandes plus grasses, lait). Pourtant, à la lumière des principes du Régime Méditerranéen l’énergie dont on a besoin devrait jaillir surtout des glucides complexes. Quelle est donc l’erreur (pourvu qu’on puisse parler d’erreur) qui se cache derrière le régime paléolithique ? Est-il possible d’établir des liens entre le régime méditerranéen et la hausse des cas de sensibilité par rapport au gluten ?

3- Sport et nourriture : ce dont a besoin un sportif par rapport à un sujet sédentaire

4- Tennis : dernièrement on a introduit le rôle de l’éducateur alimentaire. Il s’agit d’un sport où la consommation énergétique varie selon le niveau de son jeu. Pourtant, le recours à des compléments alimentaires (en termes énergétiques ou de sel minéraux) est très fréquents au-delà du niveau. Sont-ils aussi importants ou leur utilisation est-elle surévaluée ? Quelles sont les erreurs de nutrition les plus courantes pour un joueur de tennis ? Que faut-il faire pour améliorer ses performances ?

Lire les réponses

Federico