Intensité : maîtrisez votre zone!



by   |  LECTURES 1371

Intensité : maîtrisez votre zone!

Il ne faut pas se réveiller surexcité, en revanche il faut se préparer pour le devenir.

Lorsque les athlètes sont “dans la zone”, ils contrôlent un certain niveau d’intensité tout en étant conscients de la situation. Cela les aide à atteindre leur meilleure performance.

Puisqu’il existe une relation directe entre la qualité de la performance et le niveau d’intensité, votre performance pourrait résulter diminuée si votre intensité est trop basse ou bien trop élevée, comme quand vous êtes surexcités.

Par exemple, si votre niveau d’intensité est réduit, votre niveau de jeu face à un adversaire inférieur en résultera affaibli à son tour.

En revanche, si votre niveau d’intensité est très élevé face à un adversaire de très haut rang, on peut envisager jouer à un rythme plus accéléré.

Pour entrer dans la zone, chaque sportif possède un niveau d’intensité optimal : il s’agit du sommet de ses capacités, selon le sport pratiqué.

Par exemple, le golf est un jeu fondé sur le calme. Cependant, un joueur de golf pourrait avoir besoin d’augmenter son niveau d’intensité pour effectuer un coup long.

Pour repérer sa zone et ainsi atteindre une plus haute performance, il faut apprendre à accélérer et ralentir afin de trouver l’intensité optimale au cours d’un match.

Notez les stratégies suivantes pour accroître et réduire les niveaux d’intensité et donc mieux vous adapter à la situation.

 

Accélérer

Imaginez devoir monter en intensité pour compléter une série d’exercices en salle de musculation : voici quelques stratégies.

- Respirez énergiquement, de 3 à 5 fois

- Effectuez des mouvements énergiques, par exemple en tapant des mains ou frapper sa poitrine par ses poignets

- Répétez des phrases optimistes du genre “Je peux y arriver” ou “Allons-y!”

- Souvenez-vous de votre chanson rythmée préférée

 

Ralentir

Parfois on a besoin de réduire son niveau d’intensité, notamment au cours d’un match de tennis. Voici quelques suggestions :

- Respirez calmement, de 3 à 5 fois

- Faites des élongations

- Pensez à une image positive

- Souvenez-vous d’une chanson apaisante

 

La plupart des athlètes sont nonchalants lors des entraînements mais hyperactifs en compétitions.

La prochaine fois où vous jouerez un match, posez-vous la question : mon niveau d’intensité est-il trop bas, trop haut ou approprié?