COLLECTE DE FOND ÉCOLE PRIMAIRE IKHAYA (Kayamandi - Stellenbosch - South Africa)


by   |  LECTURES 331
COLLECTE DE FOND ÉCOLE PRIMAIRE IKHAYA (Kayamandi - Stellenbosch - South Africa)

Bien que la signification ait été perdue au fil des années, les downtowns sud-africains paraissent toujours lugubres, habités principalement par des personnes non blanches.

Kayamandi, située à la périphérie de Stellenbosch, est la deuxième agglomération la plus ancienne d’Afrique du Sud et a une histoire fascinante: son développement s’est opéré au fil des décennies pour faire face aux besoins de subsistance des travailleurs de l’est du Cap.

Avec le temps, une belle communauté est née, unie et chaleureuse. Néanmoins, la pauvreté est un problème majeur dans la région et elle touche également les enfants.

L’école primaire Ikhaya a été découverte en visitant Kayamandi. Son principal Thulani Nofemele a une grande passion et humanité.
L’école est devenue un point de référence et accueille plus de 2000 enfants.

Le projet de la Fondation Tennis World était axé sur un groupe de 250 enfants de troisième année. Pinkie Yoliswa était là responsable de l'entraînement sportif et elle croit fermement que le sport est essentiel en matière d'éducation. À l’école, il y a aussi un court de tennis, maintenant abandonné, qui a besoin de rénovation pour être à nouveau opérationnel. La Fondation Tennis World a identifié d'importantes possibilités au sein de cette école et souhaite intervenir en gardant à l'esprit deux objectifs clairs: proposer son programme de développement aux enfants et rénover le court de tennis.

Le coût total du programme d’introduction de 12 semaines pour 160 enfants est de 50,000 rands par école.