Un animateur radio viré après avoir tenu des propos racistes contre Serena Williams.



by   |  LECTURES 2216

Un animateur radio viré après avoir tenu des propos racistes contre Serena Williams.

Rob Lederman, un animateur de radio sportive de Buffalo, notamment de Morning Bull sur 97 Rock Buffalo, a été licencié pour avoir fait un commentaire sur Serena Williams et d'autres célébrités noires lorsqu'il parlait de femmes qu'il trouvait séduisantes.

Cela s'est produit lorsque l'animateur, alors qu'il s'entretenait avec le reporter des Buffalo Bills d'ESPN, Marcel Louis-Jacques, a dit, au sujet de la cuisson des toast du petit-déjeuner ( la conversation portait sur le niveau du toaster et de la couleur du pain) : "J'en ai (niveau) pour l'attrait des femmes que je trouve séduisantes.

Je n'atteindrai jamais le niveau d'une Serena Williams (trop noire). Mais je serais suffisamment content avec un niveau Halle Berry" Louis-Jacques a déclaré : "Il y a déjà une stigmatisation malheureuse et imméritée attachée à la peau foncée - alors pour Rob, prendre quelque chose d'indésirable comme un toast brûlé et le comparer à la couleur de peau de n'importe quelle personne est répréhensible et alimente cette stigmatisation."


Lederman a déclaré au Buffalo News qu'il avait réentendu ses paroles et qu'il était horrifié : "Je pourrais facilement voir comment quelqu'un pourrait être offensé par ça.

Je le comprends. Cela semble terrible, et c'est terrible"

Serena Williams au coeur d'un nouveau débat au sujet de la couleur de peau

Williams a remporté 73 titres en simple à la WTA : 23 d'entre eux sont des épreuves du Grand Chelem (record absolu de l'ère ouverte, hommes compris), ce qui fait d'elle la deuxième joueuse à avoir remporté plus de Majeurs dans cette spécialité, derrière Margaret Smith Court, qui excelle avec 24.

Il lui est arrivé deux fois de réaliser le Grand Chelem virtuel, qui consiste à remporter quatre Chelems consécutifs ne se déroulant pas au cours de la même année civile (au cours des deux années 2002-2003 et 2014-2015).

Elle peut également se targuer d'avoir remporté cinq Master Cups de fin d'année et 19 tournois de catégorie Premier, ainsi que 21 titres de niveau I et II et une médaille d'or remportée aux Jeux olympiques de Londres en 2012.

Gagnant près de 29 millions de dollars en prix et en sponsors, Williams était l'athlète féminine la mieux payée en 2016. Elle a réitéré cet exploit en 2017 lorsqu'elle était la seule femme sur la liste de Forbes des 100 athlètes les mieux payés avec 27 millions de dollars en prize money et sponsors.

En décembre 2015, elle a été nommée sportive de l'année par le magazine Sports Illustrated.