Azarenka : "Serena Williams a placé la barre très haut dans le tennis féminin".



by   |  LECTURES 3207

Azarenka : "Serena Williams a placé la barre très haut dans le tennis féminin".

Grâce à l'abandon de Laura Siegemund, qui s'est blessée au genou droit lors de son dernier match, Victoria Azarenka jouera son premier match au WTA de Miami dès le troisième tour.

Lors de la journée des médias, la championne biélorusse s'est exprimée sur le choix de ne pas participer au tournoi de Miami fait par certaines grandes joueuses de l'ATP Tour. "Je pense que tout dépend de l'état d'incertitude dans lequel nous vivons à cause de la Covid-19.

Nous essayons tous d'utiliser toutes les opportunités pour être compétitifs. Quant à l'évolution de la pandémie, je suis assez confiante mais consciente qu'il y a encore beaucoup d'adversités à surmonter."

Azarenka :"Serena Williams a placé la barre très haut"

Azarenka s'est ensuite concentrée sur sa carrière et sur le niveau du circuit féminin. "J'ai eu la chance de jouer du grand tennis.

Mais il est également vrai que cela ne suffit pas : pour s'exprimer au mieux, il faut aussi grandir d'un point de vue physique et mental "
"Il est essentiel de combiner les différents facteurs ; le plus difficile est de trouver un équilibre.

Le circuit WTA ? Je dirais que beaucoup de jeunes joueuses s'améliorent énormément, notamment du point de vue de l'explosivité. J'ai l'impression que nous sommes entrés dans une nouvelle phase.

Si l'on regarde l'évolution du tennis féminin depuis l'arrivée de Serena Williams et de sa sœur Venus sur le circuit WTA, je pense que le niveau s'est élevé. Elles étaient fondamentales et exploitaient la puissance de leur physique.

Maintenant, nous avons une joueuse comme Naomi Osaka, qui place la barre encore plus haut." L'ancienne numéro une mondiale Simona Halep s'est également exprimée sur la situation que connaissent tous les athlètes et toutes les sportives ces derniers mois.

"Ce n'est pas une période facile pour qui que ce soit. C'est difficile de rester enfermé dans l'hôtel, dans la bulle, pendant tant de semaines. Je veux dire par là que toutes les filles ne peuvent pas concourir au maximum de leurs capacités dans ces conditions.

Nous devons toutes lutter en permanence contre la pression dans un circuit plus ouvert que jamais. Je sais que les tournois ne sont pas faciles et le sentiment est que chacune d'entre nous peut gagner."