Video : Serena Williams s'entraîne avec sa fille en Australie !



by   |  LECTURES 2244

Video : Serena Williams s'entraîne avec sa fille en Australie !

Même à Melbourne, au milieu des restrictions, la championne de tennis américaine Serena Wiliams n'a pas voulu venir sans sa fille. Elle a décidé de l'emmener en Australie pour la durée de la quarantaine et du tournoi.

Une opportunité importante pour la petite Olympia Jr qui a eu 3 ans en septembre. Elle pourra ainsi vraiment commencer à comprendre à quel point le tennis a été central dans la vie de sa mère, et peut-être commencer ce lent processus qui pourrait la conduire à aimer ce sport.

Dans la vidéo publiée sur son profil Instagram, Serena est vue en train de s'échauffer avec sa fille à côté d'elle, essayant d'imiter ses mouvements et essayant de frapper des balles.

Dans la deuxième partie de la vidéo, en revanche, la petite Olympia tente de ramasser et de remettre les balles à sa mère. L’ancienne numéro un mondiale de 39 ans continue de poursuivre ce qui serait son vingt-quatrième Grand Chelem, qui la conduirait à égaler le record de tous les temps détenu par Margaret Smith Court.

Jusqu'à présent, les tentatives d'attaquer ce record de l'ancienne joueuse australienne ont été vaines : en fait Serena n'a pas remporté de tournoi du Grand Chelem depuis 2017, tandis que c’est ici, à Melbourne, elle a remporté son vingt-troisième Majeur en battant Venus Williams en finale, avec un score de 6-4, 6–4.

Serena met sa fille au tennis

Alexis Olympia, qu’elle a eu le 1er septembre 2017 avec son mari, l'entrepreneur milliardaire Alexis Ohanian co-fondateur de Reddit, a déjà un profil Instagram avec plus de 600 mille followers.

Serena Williams a fait savoir qu'elle a déjà inscrit sa fille à des cours de tennis, mais avec un choix très particulier : ne pas révéler son identité au professeur. "J'ai inscrit Olympia à des cours de tennis.

Elle ne commencera pas avec moi, parce que je ne lui donnerai pas de cours de tennis, je l'ai inscrite dans une école", confie Serena sur les réseaux sociaux. "Mais la prof de tennis ne sait pas qu'elle est ma fille, alors on verra comment ça va se passer!" Serena a tenu à préciser que ce qui l'intéresse, ce sont les notions, pas de faire déjà de sa fille une joueuse professionnelle.

"Je ne suis pas une maman qui pousse, mais je sais à quel point j'aime les techniques et les notions, alors je vais m'assurer que l'enseignant est capable de faire connaître la technique à Olympia", a-t-elle déclaré.