Serena Williams intimide de moins en moins les plus jeunes joueuses



by   |  LECTURES 945

Serena Williams intimide de moins en moins les plus jeunes joueuses

Dans une interview accordée à EFE, Mats Wilander, sept fois vainqueur du Grand Chelem, a parlé du tirage au sort en simple féminin de l´US Open. Wilander croit qu´il n´y a pas de favori clair.

"La surface est très équilibrée. Mais les Américaines jouent bien à l´Open, elles adorent y participer - Madison Keys, Sloane Stephens et toutes les jeunes filles, Kenin. Il y a tellement de bonnes joueuses américaines que je ne serais pas surpris que trois des quatre dernières soient américaines [les demi-finalistes]".

Au sujet de Serena Williams, qui a perdu la finale de l´année dernière contre Naomi Osaka, le Suédois a ajouté : "Son facteur d´intimidation disparaît progressivement auprès des jeunes joueuses.

Elle n’a pas été constante au cours des quatre ou cinq dernières saisons et, elle n’a pas joué assez de tournois ni remporté suffisamment de titres. Le vestiaire pense probablement qu´il y a une petite chance de la battre parce que la constance - physique et tactique - n´y était pas.

Le facteur d´intimidation n´est donc pas aussi si fort chez Serena que chez Roger ou Rafa." Du côté des hommes, Wilander voit le Canadien Felix Auger-Aliassime, qui fait une percée cette année, ainsi que le Grec Stefanos Tsitsipas comme étant les joueurs "qui ont le plus de chances de faire quelque chose d´extraordinaire".

L’Espagnol Roberto Bautista Agut estime qu’il sera très peu probable que Rafael Nadal, Roger Federer et Novak Djokovic soient vaincus à New York. "Je vois des gens comme David Goffin ou Daniil Medvedev bien jouer.

Mais le Big 3 est incroyablement bon et ils ont l´ambition d´être les meilleurs de tous les temps. Ils se poussent mutuellement."