Serena Williams investit dans des suppléments à base de plantes pour les femmes.



by   |  LECTURES 4506

Serena Williams investit dans des suppléments à base de plantes pour les femmes.

"Je suis Serena et je suis à fond dans les changements. C'est pourquoi je veux parler de l'une des entreprises dans laquelle nous avons investi à Serena Ventures, Wile. Leurs compléments à base de plantes changent la donne pour les femmes de plus de 40 ans en ciblant les effets des changements hormonaux, de la mauvaise humeur au stress, en passant par la mauvaise qualité du sommeil", explique Serena dans la vidéo.

"Nous avons investi parce que les femmes ont besoin d'investir en elles-mêmes, et quand nous le faisons, nous prospérons"

Qu'est-ce que Wile Women ?

Voici la description officielle de Wile Women, telle qu'on la trouve sur leur site web : "Vous valez votre Wile.

Quelque chose se passe quand les femmes atteignent 40 ans. Nous commençons à nous effacer. Des études de marché, des conversations culturelles, des radars de vente au détail, des soins de notre médecin.

Pourtant, les femmes comme nous sont tout sauf invisibles. NOUS SOMMES AGÉES. Pas vieilles. Pas jeunes. Loin d'être finies. Juste au moment où notre corps commence à changer, la vie change aussi.
Une crème pour le visage et un "vous passerez à travers" ne suffiront pas."


"Nous avons donc créé Wile. En utilisant la médecine des plantes et les études cliniques, nous avons démystifié et embrassé de l'intérieur les pouvoirs hormonaux et les complexités cachées des femmes adultes.

Il est temps de ressentir et d'être nous-mêmes à notre plus haut niveau de puissance."

Serena va investir dans une start-up de données.

Serena Williams est prête à investir dans une start-up nigériane spécialisée dans les données et l'intelligence, Stears Business.

La société, dirigée par Mac Venture Capital, a vu la participation d'autres entreprises, dont Serena Ventures de Serena Williams, Melo 7 Tech Partners, Luminate Fund du groupe Omidyar et Cascador.

Preston Ideh, PDG de Stears, a déclaré : "Nous sommes ravis d'annoncer que nous avons clôturé notre tour de table de 3,3 millions de dollars dirigé par MaCVentureCap, en présence de Serena Ventures.

Comme toutes les startups, notre travail consiste à être obsédé par le problème auquel nous sommes confrontés et que nous proposons de résoudre et de continuer à apprendre de nos utilisateurs.

Nous savons que le marché veut plus que de simples articles, aussi bien étudiés soient-ils. Il ne s'agit pas seulement de construire Stears 2.0 dans 54 pays africains ; ce n'est pas l'objectif.

Pour être la source de données et d'idées la plus fiable en Afrique, une économie de> 1 trillion de dollars avec> 1 milliard d'habitants, le continent a besoin de flux de données profonds, fiables et réguliers, et pas seulement d'articles ou de rapports.

livrant cela, nous savons ce que nous devons faire ensuite : nous concentrer sur la mise à disposition de nos utilisateurs de données, modèles, outils et prévisions exclusives."