Iga Swiatek : "Je voudrais saluer Serena Williams mais je suis trop intimidée"



by   |  LECTURES 3012

Iga Swiatek : "Je voudrais saluer Serena Williams mais je suis trop intimidée"

La numéro 1 mondiale Iga Swiatek dit qu'elle aimerait discuter avec Serena Williams mais admet qu'elle est timide et qu'il lui est difficile d'approcher la 23 fois championne du Grand Chelem pour lui dire un simple "bonjour"

Swiatek n'a pas vraiment eu l'occasion d'approcher Williams depuis que l'Américaine a été absente pendant un an avant de revenir à la compétition à Wimbledon. Quand Swiatek voit Williams, elle admet qu'elle "oublie un peu" qu'elle est la joueuse la mieux classée au monde.

De plus, Swiatek dit qu'elle se sent comme "un enfant de la maternelle" rien qu'en regardant Williams. "Le fait est que j'ai du mal à établir un contact visuel avec Serena", a déclaré Swiatek, selon Ben Rothenberg.

"J'ai voulu lui dire bonjour plusieurs fois. Mais c'est difficile parce qu'elle a toujours tellement de gens autour d'elle et je suis plutôt timide. Et quand je la regarde, j'oublie soudain que je suis ici en tant que numéro 1 mondial.

Je vois Serena et c'est, 'Wow, Serena,' vous savez ? Et j'ai l'impression d'être un enfant à la maternelle juste en la regardant. Alors c'est dur. Je ne lui ai pas parlé, mais j'aimerais juste de lui dire bonjour.

"


Swiatek aimerait jouer contre Williams

La semaine dernière à Toronto, Williams a révélé son intention de prendre sa retraite du tennis lors de l'US Open de cette année.

Williams a encore deux tournois à son programme puisqu'elle participe également à l'événement WTA 1000 de cette semaine à Cincinnati. Swiatek a reconnu que Williams a fait des choses assez impressionnantes dans sa carrière.

"Je suis assez triste de ne pas avoir pu jouer contre elle. Peut-être que j'en aurai l'occasion", a déclaré Swiatek. "Être capable de faire des affaires et du tennis en même temps, mais aussi être une mère et faire quatre finales de Chelem, c'est incroyable.

Je serais heureuse d'avoir cette conviction et pouvoir faire ce qu'elle à fait et continue de faire"