Martina Navratilova compare Naomi Osaka à Serena Williams



by   |  LECTURES 1594

Martina Navratilova compare Naomi Osaka à Serena Williams

L'ancienne No. 1 mondiale Martina Navratilova a suggéré que Naomi Osaka se concentre surtout sur les grands évenements. Osaka, 24 ans, a sept titres dans sa collection et quatre de ces sept titres ont été obtenus en Grand Chelem.

"Naomi [Osaka] a dominé les tournois majeurs, en particulier les courts en dur, mais jamais les petits tournois", a déclaré Navratilova à la WTA, comme indiqué sur Tennishead.

"Un peu comme Serena. Je pense que pour laisser votre marque sur le jeu, vous devez dominer tous les événements, à la façon de Barty, de Djokovic. "Elles se concentrent sur les majeurs, mais vous ne pouvez pas utiliser les autres tournois comme des échauffements"

Navratilova pense qu'Osaka doit jouer davantage

Osaka a pris une pause de deux mois après l'Open de France, et elle n’a plus joué aucun événement en 2021 après avoir disputé l’US Open.

"Moins vous jouez, plus la pression augmente et moins vous ressentez le jeu lui-même", a expliqué Navratilova. "Vous devez vous mettre dans le bain. Si elle [Naomi Osaka] peut faire cela, elle aura le jeu pour faire sortir n’importe qui du court parce qu’elle est rapide, elle se déplace bien et elle est forte sur les deux ailes.

"Et, elle a aussi un puissant service. Elle a juste besoin de jouer plus de matchs », a ajouté Navratilova. Avant de mettre un terme à sa saison 2021, Osaka a expliqué qu’elle avait perdu la joie de jouer des matchs.

"J'ai commencé à avoir l'impression que ce pouvoir m’était enlevé", a expliqué Osaka. "Je ne jouais pas pour me faire plaisir et j'étais plus préoccupée par ce que les gens diraient de moi.

Avant, j'aimais la compétition et juste le fait d’être compétitive. Suand je devais jouer un long match, plus c'était long, plus c'était amusant pour moi. Et puis j'ai juste commencé à ressentir – récemment – que ​​plus c'était long, plus je devenais stressée. Mais j'avais juste besoin d'une pause pour rentrer en moi-même", a expliqué la japonaise.