Serena Williams : "Mon père était en avance sur son temps"



by   |  LECTURES 1404

Serena Williams : "Mon père était en avance sur son temps"

Fille de Richard Williams, lui-même fils d'émigrés nigérians, Serena Williams a fait son entrée sur la WTA Tour en 1997, faisant ses débuts au tournoi d'Indian Wells, où elle a été sortie dès la phase éiminatoire par Alexia Dechaume-Balleret.

Serena et Venus sont devenues professionnelles respectivement en 1994 et 1995, avec des carrières s'étalant sur plus de deux décennies et demie. En 1997, les sœurs Williams ont également fait leurs débuts dans un tournoi du Grand Chelem en double, plus précisément à l'US Open, où elles n'ont toutefois pas réussi à dépasser le premier tour.

Par la suite, Serena et Venus Williams ont remporté 30 titres du Grand Chelem en simple, 14 titres du Grand Chelem en double (tous remportés en duo, l’une avec l’autre), une médaille d'or olympique en simple chacune, et enfin trois médailles d'or olympiques en double.

Serena Williams : Mon père était venu bien avant l'heure

Serena possède le plus grand nombre de titres de Chelem de l'ère Open, et elle n'est qu’à un seul Grand Chelem derrière le record absolu de Margaret Court qui est de 24 titres en simple.

Richard Williams a appris à ses filles Venus et Serena à devenir des championnes, et sa façon de le faire a été unique, selon Serena. Dans une interview avec Wesley Lowery de GQ, Serena a déclaré : "Mon père était et est toujours en avance sur son temps.

Vous voyez, quand quelqu'un est différent, quand il n'agit pas ou ne ressemble pas à ce qu’il avait pensé, la première réaction est souvent la peur. Mon père l'avait prévu, mais il ne se serait pas laissé briser ni sa famille", a-telle déclaré.

En double féminin et double mixte, Serena Williams a remporté 16 tournois du Grand Chelem : 14 remportés avec sa sœur aînée Venus et deux en double mixte, tous deux obtenus avec Maks Mirny en 1998.

A ces incroyables succès s'ajoutent trois médailles d'or aux JO, tous gagnés en duo avec Venus, puis la Coupe de la Fédération (FedCup) et deux Coupes Hopman. Dans la décennie 2000-2010, Vénus est au contraire la joueuse à avoir le plus gagné à Wimbledon, avec 5 victoires sur 8 finales disputées (dont quatre consécutives, de 2000 à 2003).

Elle fait également partie des cinq joueuses de tennis (après Martina Navrátilová, Steffi Graf, Serena Williams et Billie Jean King, qui a pourtant remporté deux de ses six victoires à Wimbledon avant 1968) à avoir remporté cinq titres ou plus à l'ère de l'Open.