Serena Williams: "La technologie nous a permis à Roger et moi de jouer si longtemps"



by   |  LECTURES 2168

Serena Williams: "La technologie nous a permis à Roger et moi de jouer si longtemps"

La carrière de Serena Williams, tout comme celle de Roger Federer, a duré plus de deux décennies. Beaucoup pensent que cette édition de Wimbledon pourrait être la dernière pour l'Américaine et le Suisse, tous deux à la recherche d'un dernier sacre pour mettre la cerise sur le gâteau.

Serena tente désespérément de décrocher son 24e titre du Grand Chelem, ce qui lui permettrait d'égaler le record absolu détenu par Margaret Court. Ces deux dernières saisons, cette opportunité lui a été dérobée par de jeunes pousses comme Naomi Osaka et Bianca Andreescu.

Qui sait si le forfait d'Osaka - combiné à celui de Simona Halep pour cause de blessure - n'aidera pas Williams. Il suffit de dire que l'Américaine affiche un bilan phénoménal de 98 victoires et 12 défaites sur cette surface (en plus d'avoir atteint la finale lors des deux dernières éditions des Championnats).

Plus compliqué est le cas de Federer, qui a très peu joué depuis un an et demi en raison d'une double opération du genou droit. Le Bâlois de 39 ans ne semble pas avoir de grandes chances d'arriver au bout, mais ce serait une grave erreur de sous-estimer la fierté d'une légende de son calibre.

Serena Williams et Roger Federer jouent Wimbledon à presque 40 ans.


"Eh bien, j'ai l'impression que les gens peuvent toujours dire qu'ils peuvent jouer plus longtemps. La technologie a joué un rôle énorme à cet égard.

La façon dont nous voyons le jeu, la façon dont nous récupérons, la façon dont nos chaussures sont fabriquées, la façon dont notre équipement est fabriqué, je pense que la technologie joue un rôle immense dans le fait que Roger Federer et moi-même puissions jouer aussi longtemps", a expliqué Serena Williams.

L'ancienne numéro 1 mondial a souligné l'importance de l'aide de la technologie pour expliquer la longévité de plusieurs joueurs de tennis. "Normalement, les gens prennent leur retraite à 29, 30, 32 ans maximum.

J'ai donc l'impression qu'il y a plusieurs joueuses de cet âge qui sont en train d'atteindre leur vitesse de croisière. Donc, que ce soit moi ou Roger, je pense que c'est une combinaison de tout, y compris de la technologie", a conclu la 23 fois championne du grand chelem.

Federer a montré à Roland Garros le mois dernier qu'il reste une force avec laquelle il faut compter dans le format meilleur des cinq. Son expérience lui permet de gérer intelligemment la charge de travail dans les longs matchs et augmente également ses chances de se défendre si les choses ne vont pas comme il le souhaite au départ.

De plus, le gazon est l'une des surfaces les plus rapides, ce qui favorise le jeu naturellement agressif de Federer. Le Suisse aura plus de facilité à garder les points courts, car il cherche à préserver son corps avant une quinzaine de jours potentiellement épuisante.