Djokovic: "Je ne veux pas me comparer à Roger Federer ou Rafael Nadal"



by   |  LECTURES 1742

Djokovic: "Je ne veux pas me comparer à Roger Federer ou Rafael Nadal"

Un peu plus d'un mois s'est écoulé depuis l'extraordinaire victoire de Novak Djokovic à l'Open d'Australie. Le champion Serbe a subi une grave blessure abdominale lors du match du troisième tour contre Taylor Fritz, mais cela ne l'a pas empêché de surmonter les obstacles et de remporter son dix-huitième Grand Chelem en carrière.

Derrière l'entreprise de Djokovic, il y a le nom et le prénom d'Ulises Badio, le kinésithérapeute Argentin qui le suit depuis des années et s'occupe, avec Marco Panichi, de chaque détail de sa préparation physique.

Tout le monde ne sait pas qu'un orthopédiste Italien a présenté Ulises Badio à Djokovic. C'est Giovanni Di Giacomo, qui a révélé ce curieux parcours dans une interview exclusive avec le journal "La Repubblica" "Je peux confirmer que j'ai approché le kinésithérapeute Argentin.

Pour Djokovic, c’était un moment de réflexion sur les gens qui étaient proches de lui et pour lesquels son staff repensait un peu. Je suis heureux qu'Ulises ait contribué au triomphe de Nole à Melbourne.

aussi parce qu'il a été formé dans le nord de l'Italie, dans la région de la Vénétie. Et il a suivi tous nos cours, on peut donc dire que l'Italie a apporté une grande contribution.

Je ne veux pas remettre en question la gestion de la blessure de Djokovic: s'il a gagné, il est resté numéro 1 et de par sa récente histoire, il a certainement raison. Alors il s'est bien comporté.

En général, les athlètes ont compris comment la gestion physique est devenue une priorité. J'ajouterais, comme pour dire, la bonté des choix de Djokovic: je pense aussi à Marco Panichi, l'entraîneur: donc des gens qui ont une très grande notoriété, une profondeur culturelle et professionnelle au niveau sportif, pour laquelle je me sens absolument pouvoir garantir ses choix.

" La superstar du tennis Novak Djokovic est devenue un joueur complet et un individu sage. Ces dernières années, il a été le joueur le plus imposant, et l’as serbe a souvent été comparé à ses grands rivaux Roger Federer et Rafael Nadal.

À une époque dominée par le Maestro Suisse et la superstar Espagnole, il a réussi à se créer une identité.

Novak Djokovic ne souhaite se comparer à personne

Novak Djokovic a déclaré qu'il avait cessé de se comparer aux autres joueurs il y a quelque temps.

Il a déclaré: "Je me compare à moi-même il y a 15 ans. Nous nous perdons dans ces comparaisons. Vous savez tellement de fois que nous sommes comme si nous perdions simplement notre cerveau, je veux dire que j'ai arrêté de me comparer il y a environ cinq ans.

Je ne veux pas me comparer à Roger Federer ou Rafael Nadal ou à moi-même il y a 15 ans à qui que ce soit. Je ne veux pas me comparer. "