Federer admet : "Cette défaite à Wimbledon fait toujours mal, j'ai perdu de l'élan"



by   |  LECTURES 1104

Federer admet : "Cette défaite à Wimbledon fait toujours mal, j'ai perdu de l'élan"

En 2001, Roger Federer a atteint deux quarts de finale majeurs consécutifs à Roland Garros et à Wimbledon juste avant d'avoir 20 ans, et en faisant ainsi des pas significatifs vers une place dans le top 10.

Il lui a enuite fallu attendre jusqu'en mai 2002, après sa première couronne en Masters 1000 à Hambourg, pour rejoindre l'élite du tennis et espérer en fairedavaqntage à Roland Garros et à Wimbledon.

Au lieu de cela, le Suisse a dû quitter les deux Majeurs beaucoup plus tôt que prévu, subissant des défaites au premier tour et perdant confiance avant la transition nord-américaine sur un autre court qui ne lui apporterait rien de bon.

À l'US Open, Roger a finalement remporté trois matchs consécutifs pour se qualifier pour le quatrième tour, en battant Xavier Malisse par 4-6, 6-3, 6-4, 6-4, en deux et 13 minutes.

Roger Federer n'a pas bien joué à l'été 2002

Après un lent départ, Federer a trouvé le rythme pour ramener la victoire à la maison et ajouter plus de points à son total.

Il a recommencé à se sentir confiant et à se préparer à l'affrontement contre Max Mirnyi, qu'il a battu en demi-finale de Hambourg. Parlant des 15 mois précédents, Roger avait mentionné une blessure à l'aine lors du tournoi précédent de Wimbledon , une blessure qui l'a empêché de jouer à son meilleur tennis dans la deuxième partie de la saison et qui lui a fait manquer une chance de se battre pour le Masters Cup.

Malgré ce titre à Hambourg, les huit premiers mois de 2002 ont été solides mais pas formidables pourle Suisse, avec de nombreuses sorties précoces et un combat émotionnelle après la mort de son ami et premier entraîneur Peter Carter, moins d'un mois avant le début de l'US Open.

"En 2001, j'ai subi cette blessure à l'aine à Wimbledon et je n'ai pas joué avant l'US Open, atteignant le quatrième tour ici à New York mais toujours blessé et étant incapable de jouer sans avoir blessure.

J'ai dû chercher la forme jusqu'à Bâle, et c’est parti. C'était décevant car je pense que j'avais encore une petite chance d'atteindre le Masters. Au final, mes chances se sont réduites à néant car je n'arrivais pas à obtenir mon rythme.

Cette année, d'autres choses se sont produites en dehors du court et j'ai perdu beaucoup de confiance. Cette année, Wimbledon a été un tournoi difficile pour moi ; cette sortie anticipée n'a pas aidé non plus », a déclaré Roger Federer.