Roger Federer : " Nous sommes des guerriers de la route"



by   |  LECTURES 973

Roger Federer : " Nous sommes des guerriers de la route"

La double opération du genou droit a tenu Roger Federer à l'écart pendant la majeure partie de la saison dernière. L'ancien numéro 1 mondial n'a pas voulu forcer les temps de récupération, également induits par l'apparition de la pandémie mondiale et les mesures strictes imposées par les différents tournois.

Le phénomène suisse a également manqué l'Open d'Australie 2021, renonçant ainsi au voyage en Australie pour la première fois lors des 23 dernières éditions.

Le 20 fois champion du Grand Chelem a admis très tôt que Wimbledon et les Jeux olympiques de Tokyo seront ses principaux objectifs cette année, espérant ainsi inscrire un dernier joyau dans sa glorieuse carrière.

Cette longue absence du circuit a également permis à Roger de passer beaucoup plus de temps que d'habitude avec sa famille. Dans une interview accordée après son arrivée à Doha, le Bâlois de 39 ans a souligné à quel point sa vie a changé au cours des 12 derniers mois.

Professionnel depuis 1998, Federer n'avait jamais eu l'occasion de passer autant de temps à la maison (à l'exception du second semestre 2016).

Roger Federer, à propos de ses voyages non-stop depuis 1998

"C'était vraiment agréable d'être à la maison (en 2020)", a déclaré Roger Federer.

"Je suis arrivé sur le circuit en 97-98. 98 était en quelque sorte ma dernière année junior, ma première année professionnelle. J'avais terminé 300e au monde à l'époque - il y a 22-23 ans maintenant.

Et (depuis), j'ai toujours été sur la tournée de janvier à novembre, en fait, j'étais le circuit mondial tout le temps" Roger Federer s'est également qualifié, lui et ses pairs, de "guerriers de la route", compte tenu du temps qu'ils passent à voyager.

"Alors quand nous avons un peu de temps libre, que nous le voulions ou non, c'est toujours agréable d'être à la maison", a ajouté Federer. "Nous sommes des guerriers de route si vous voulez, tous autant que nous sommes"

Federer a souligné qu'il aime voyager, mais a ajouté que cela le laisse souvent épuisé mentalement. "Je pense que c'est (le tennis) l'un des sports les plus difficiles en termes d'horaires de voyage", a poursuivi Federer.

"Parce que nous venons voir les gens, les gens ne viennent pas vraiment nous voir essentiellement parce que nous voyageons dans leur pays et leur ville. Nous aimons faire cela, mais parfois, cela peut être éprouvant pour l'esprit.

Il est donc bon de faire une pause de temps en temps, c'est pourquoi il faut être un peu sage avec son emploi du temps, je crois." Roger Federer est le maestro du tennis mais aussi une légende du contrôle de la balle.

S'il s'agit d'une compétence précieuse pour un joueur de tennis professionnel, il reste le meilleur même après deux décennies. Le Bâlois prévoit de se préparer pour les championnats de Wimbledon de 2021.