"Roger Federer a tout fait pour éviter...", déclare l'ancien Top 10



by   |  LECTURES 2503

"Roger Federer a tout fait pour éviter...", déclare l'ancien Top 10

Les fans de Roger Federer ont été déçus lorsqu’ils ont appris que le 20 fois champion du Grand Chelem ne serait pas sur la ligne de départ de l'Open d'Australie 2021. Les signes avant-coureurs étaient pourtant là : déjà lors de la cérémonie des Laureus Awards, où il a reçu le Prix ​​du meilleur athlète suisse des 70 dernières années, l'ancien numéro 1 mondial avait exprimé de sérieux doutes quant à sa présence à Melbourne dans un mois et demi.

Pas même le report du "Happy Slam" du 8 au 21 février n'a permis au King Roger de s'envoler pour l'Australie, où il manquera le Grand Chelem pour la première fois sur les 21 dernières éditions.

L'Open d'Australie correspond également au dernier tournoi officiel dans lequel a joué le natif de Bâle de 39 ans, qui a subi ensuite deux opérations au genou droit qui ont mis fin à sa saison 2020.

Dans une longue interview accordée au portail 20min, son ami Marc Rosset a fourni quelques interprétations utiles pour expliquer l'absence de Federer au premier Chelem de la saison. L'esprit du vétéran suisse se projette déjà vers un été plein de challendes, avec Wimbledon et les Jeux olympiques de Tokyo qui pourraient constituer le dernier effort de Roger avant sa retraite.

Rosset au sujet de Roger Federer

"Je vois Roger Federer revenir à Rotterdam", ont déclaré Marc Rosset et Yves Allegro à l'unisson sur le site 20min. "C'est là qu'il est allé chercher la place de No.

1 mondial en 2017, il y a de bons souvenirs", a ajouté Rosset. Marc Rosset a de son côté souligné que le huiti fois champion de Wimbledon est connu pour être un maniaque lorsqu'il s'agit de prendre soin de son corps.

"A 39 ans, il a probablement besoin de plus de temps pour être rassuré", a déclaré Rosset. "Roger Federer est quelqu'un qui prend beaucoup de précautions, il ne joue pas avec son corps.

En 20 ans de carrière, il a tout fait pour éviter le moindre anti-inflammatoire. Doit-on craindre le manque de matchs? Je ne crois pas", a déclaré Rosset. "N'oublions pas que nous sortons d'une année étrange, avec très peu de tournois et à laquelle s'ajouteront une mini ATP Cup et un Open d'Australie.

Au début de la saison 2021, Roger Federer ne sera donc qu’à un ou deux tournois de retard par rapport aux autres. La vraie question est donc simple : son corps lui permet-il de s'entraîner dur? A mon avis, la seule inconnue est au niveau de son genou", a ajouté Rosset. "Parce que quand il s'agit du jeu, des choix, je m'en fiche. C'est comme faire du vélo."