Roger Federer : "J'ai grandi sur terre battue"


by   |  LECTURES 2088
Roger Federer : "J'ai grandi sur terre battue"

La participation de Roger Federer aux tournois sur terre battue demeure une affaire énigmatique, à la lumière surtout de son forfait de 100% des étapes sur ocre en 2017.

On ne pourra dissiper les premiers doutes qu’à partir de la mi-mars, lorsqu’il aura davantage de visibilité sur le reste de l'année (ainsi que plus de connaissance de cause sur ses conditions physiques) en ayant déjà disputé le premier des Masters 1000 américains à Indian Wells.

Lors de la conférence de presse après l’événement caritatif “Match for Africa 5” en tandem avec Bill Gates, le Suisse a notamment évoqué son rapport avec cette surface.

“Je suis un joueur de terre battue, c’est sur ces terrains que j’ai grandi”, a expliqué Federer, “J’y jouais même en couvert, l’hiver, on montant les bulles (...) Je l’aime bien [mais] au début de ma carrière c’était compliqué, je pensais ne pas être à la hauteur (...) Cela m’a pris énormément de temps pour gagner Roland Garros, c’est pourquoi les gens croient que je n’aime pas cette surface, à la lumière aussi des meilleurs résultats sur les autres terrains.

J’adore la terre battue mais j’ai davantage réussi sur dur ou sur gazon, ce qui laisserait penser que ma carrière sur ocre a été effectivement médiocre”. “Au fil du temps, en ayant plus de succès sur d’autres surfaces, j’ai donc commencer à planifier la saison en fonction de cela”, a-t-il continué, “En tout cas je suis un bon joueur de terre battue, c’est juste qu’il y a beaucoup de monde devant moi (notamment son plus grand rival Rafael Nadal, véritable bête noire de l'Helvète à Paris ndlr). J’ai quand-même essayé, j’ai remporté plein de tournois Masters 1000 sur terre, j’ai failli gagner l’Open de France plusieurs fois (...) Je suis heureux pour ce que j’ai accompli sur terre battue”.