"J’aurais aimé prendre le revers slicé de Roger Federer", déclare l'ancien No.1



by   |  LECTURES 1380

"J’aurais aimé prendre le revers slicé de Roger Federer", déclare l'ancien No.1

Roger Federer a disparu du circuit depuis cette gêne au genou droit, qui lui a valu deux interventions chirurgicales. Aussi, il a fallu un peu de temps pour revoir Rafael Nadal sur le court, car il n’a fait son retour qu’au moment des tournois sur terre battue.

Il y a quelques semaines, Federer lui-même a affirmé avoir recommencé à s'entraîner lors de très courtes sessions. La reprise semble donc bien se passer pour lui, à tel point que Severin Luthi, ancien capitaine de l'équipe suisse de Coupe Davis ainsi que son proche collaborateur depuis des années, semblait déjà assez certain que le retour sur le court aurait lieu à l'Open d'Australie 2021.

Roger Federer a récemment rejoint Bjorn Borg dans un chat vidéo pour marquer le 50e anniversaire de la Finale de l’ATP. Federer a expliqué à quel point il était capricieux lorsqu’il était adolescent, contrairement à Borg et Rafael Nadal.

Borg s’exprime sur Roger Federer

Comme d'habitude dans la série Champions Chat, on a demandé à Roger Federer quel aspect du jeu de Bjorn Borg il incorporerait dans le sien. Et le maestro suisse n'a pas tardé à déterminer ce qu'il allait choisir.

"Le revers sur la ligne peut-être", a déclaré le 20 fois champion du Grand Chelem. "Cela n'a jamais manqué. Ma bataille dans la vie a été de m'assurer que je peux frapper quatre revers d'affilée bien au-dessus du filet et, j'ai l'impression que Bjorn peut fermer les yeux et faire ça toute la nuit."

Interrogé sur la même question, le Suédois 12 fois vainqueur du Grand Chelem a fait l'éloge de Federer. "Est-ce que je peux prendre tout son jeu? (Rires) Il a le jeu parfait. Mais j'aimerais prendre son revers slicé.

C'est très efficace quand il est d'humeur et qu'il sait exactement quoi en faire. J'ai besoin de ce slice si vous me demandez ce qu’il me faut", a déclaré Borg. Roger Federer a également parlé de son amour pour la Finale de l'ATP, et il a affirmé que le fait de se qualifier pour l'événement pour la première fois en 2003 a été une grande sourcede confiance pour lui.

"Peu importe où il (l'événement) se déplace, n'importe quel joueur ira là où ça sera. J'irais sur la lune si je le pouvais", a déclaré Federer.

"Se qualifier pour la Tennis Masters Cup (en 2003) était une affaire énorme. Cela m'a donné la conviction que je pouvais battre les meilleurs joueurs de ligne de fond. 2003 a été un véritable tournoi révolutionnaire pour moi à l'époque."