Kuerten : "Roger Federer et Nadal ont des avantages comparé au passé"



by   |  LECTURES 2508

Kuerten : "Roger Federer et Nadal ont des avantages comparé au passé"

Dimanche dernier, Rafael Nadal a remporté son 20e titre du Grand Chelem en s'imposant à Roland Garros pour la 13e fois de son incroyable carrière. En triomphant dans la capitale française sans perdre un seul set, l'ancien numéro 1 mondial a égalé le record de son éternel rival Roger Federer, qui n'a joué cette année qu'à l'Open d'Australie avant de subir deux opérations au genou droit.

Avant Federer, le record était détenu par Pete Sampras avec 14 titre majeurs, l'Américain avait battu le record que l'Australien Roy Emerson détenait depuis plus de 30 ans. Dans une longue interview accordée au site web de Roland Garros, Gustavo Kuerten a souligné que la génération actuelle possède certains avantages par rapport à l'époque d'Emerson et de Sampras, notamment en termes de préparation physique et de nutrition.

Kuerten parle de Roger Federer et Rafael Nadal.

"Le fait est que la vie va beaucoup changer au cours des 50 prochaines années, et ce qui se passe aujourd'hui est le reflet de ce qui est à venir", a déclaré Gustavo Kuerten sur le site de Roland Garros.

"L'être humain est différent à chaque époque, Le sport, et le tennis, suivent la même vague. Rafael Nadal et Roger Federer ont cinq ou huit ans de vie supplémentaire sur le court par rapport aux générations précédentes", a ajouté le Brésilien.

"Ils profitent de l'évolution de l'être humain, de l'entraînement, de la médecine, de l'alimentation. Et comme Rafael Nadal et Roger Federer sont deux grands joueurs, ils profitent de ces avantages encore mieux que d'autres.

Ils (Roger Federer et Rafael Nadal) sont issus d'une génération qui dispose de la science, ils ont la capacité physique de faire les choses beaucoup mieux et beaucoup plus longtemps. Et là, le temps est décisif.

Si vous pensez à une carrière de 15 ans, c'est 50 % de plus qu'une carrière de 10 ans. Ils ont commencé avant nous et finiront plus tard", a déclaré Kuerten. "Les joueurs de tennis joueront pendant 20 ans et seront toujours compétitifs à 40 ans.

Et c'est à ce moment-là qu'ils doivent essayer de bien jouer à 35 ans, à 38 ans. On vit jusqu'à 80 ans et on joue jusqu'à 30 ans, on consacre 40 % de sa vie au tennis.

Si on vivait jusqu'à 130 ans, il serait logique de jouer jusqu'à 40 ans. Les futurs joueurs dureront plus longtemps que nous", a-t-il ajouté. "La condition physique des joueurs d'aujourd'hui garantit que les courts sont adaptés au joueur", a continué Kuerten, "À notre époque, c'était l'inverse : c'était à nous de nous adapter aux différentes surfaces, de changer les schémas de jeu.

Ils n'ont pas les problèmes que nous avions rencontrés. Le schéma d'il y a 15, 20 ans ne nous a pas beaucoup apporté : les balles étaient plus "vivantes", tout était plus lourd ou plus rapide.

Tout était beaucoup plus désordonné. Aujourd'hui, tout est plus homogène, les surfaces sont beaucoup plus similaires", a-t-il conclut.