Becker : Roger Federer et Nadal ont une course bien plus facile que celle de Djokovic



by   |  LECTURES 7735

Becker : Roger Federer et Nadal ont une course bien plus facile que celle de Djokovic

Novak Djokovic dépassera Pete Sampras à la deuxième place du classement donnant le nombre de semaines passées au rang de numéro 1 du classement ATP (depuis 1973) le 21 septembre, jour de la finale de l'International BNL d'Italie.

"Briser le record de Pete Sampras, qui était un modèle pour moi, c'est génial. Son bilan montre à quel point il était dur sur le court, physiquement et mentalement. Briser le record de Roger Federer, remporter le plus grand nombre de tournois de Grand Chelem, est ma motivation.

Ce n'est pas facile", a-t-il admis. S’agissant du fait d’être passé rapidement de l'US Open ua tournoi de Rome, Novak Djokovic s’est aussi exprimé lors de la conférence de presse avant le tournoi.

"Il m'est arrivé de passer par exemple de la phase finale de l'US Open à la Coupe Davis sur dur, je sais à quel point la transition rapide vers la terre battue est compliquée", a-t-il répondu.

Novak Djokovic est la cible de beaucoup trop de critiques injustes, a déclaré son ancien entraîneur Boris Becker, qui affirme que Rafael Nadal et Roger Federer ont une course beaucoup plus facile que lui.

Becker pense que Novak Djokovic est désavantagé

La foule londonienne a été particulièrement cruelle envers le Serbe, qui s’est fait chahuter à la suite des doubles fautes lors de la Finale de l'ATP l'année dernière.

"C’est une personne très humaine, il fait beaucoup de travail caritatif en Serbie par le biais de sa fondation", a déclaré Boris Becker à propos de Novak Djokovic. "Et pourtant, les gens ne parlent de lui que lorsqu'il enfreint les règles.

Novak Djokovic est un champion, il veut toujours gagner, mais parfois il fait aussi des erreurs. Dans le tennis masculin, les supporters sont partagés entre Roger Federer et Rafael Nadal. Puis vient Djokovic qui gâche un peu leur fête ; c'est pourquoi il reçoit tant de critiques.

Personne n'est parfait. Roger fait des doubles fautes, Rafa fait des doubles fautes… ils ne se font pas huer" Djokovic, No. 1 mondial, était en passe d'atteindre la finale et d’acquérir son 18e Grand Chelem avant d'être disqualifié pour avoir frappé par inadvertance une balle sur une juge de ligne, en huitième de finale.

Le joueur de 33 ans est jusqu’ici invaincu en 2020 et son parcours est peut-être le plus durement touché par les annulations et les reports du fait du coronavirus. Djokovic est celui qui est le plus dans la fleur de l'âge, tandis que Federer, 39 ans (en rééducation d'une blessure au genou), est au crépuscule de sa carrière depuis un moment maintenant.

Nadal (34 ans), quant à lui, a choisi de ne pas se rendre à New York pour des raisons sanitaire et il est de retour au tournoi de Rome, avant de s’envoler pour Paris et pour jouer à l'Open de France - un événement qu'il a remporté 12 fois - et qui a été reporté à la fin septembre.