Roger Federer : "Je suis devenu le méchant gars qui a mis Lleyton Hewitt..."



by   |  LECTURES 1079

Roger Federer : "Je suis devenu le méchant gars qui a mis Lleyton Hewitt..."

Roger Federer était un homme en mission à l'Open d'Australie 2004, qui était à la recherche d’un premier résultat significatif à Melbourne et sur le trône de l'ATP.

Le Suisse avait battu Alex Bogomolov Jr., puis Jeff Morrison et Todd Reid dans les trois premiers tours, tout en perdant 20 jeux en neuf sets contre des rivaux de l'extérieur du top 100 pour figurer parmi les 16 derniers.

Là, un obstacle beaucoup plus difficile se dressait entre Roger et la place dans les quarts, avec Lleyton Hewitt qui était debout de l'autre côté du filet. L'Australien a eu une avance précoce dans la rivalité avec Federer, marquant sept victoires sur les neuf premiers affrontements et espérant faire bien mieux devant son public à la Rod Laver Arena.

Lors de la demi-finale de la Coupe Davis en 2003, Lleyton était revenu de deux sets à zéro contre Roger dans le même stade pour sceller la victoire avec l'Australie, il cherchanit donc à répéter cette performance et à rester sur le parcours du titre.

Au lieu de cela, c’est Federer qui a renversé l'Australien par 4-6, 6-3, 6-0, 6-4 en deux heures et 18 minutes, décrocher son premier quart de finale de l'Open d'Australie. Avec 14 aces, Roger a effacé six des sept chances de break pour garder son service en sécurité après un début de revers qui lui a coûté le premier jeu.

Il a eu l'avantage du deuxième set pour se qualifier pour les quarts de finale. Hewitt a pris un bon départ, mais c'est tout ce qui a été vu de lui, car il a été breaké cinq fois sur 13 occasions offertes à Roger dans les trois derniers sets pour subir un autre échec devant le public.

Federer avait environ 50 gagnants (laissant Hewitt sur un modeste 15), tout en pulvérisant plus d'erreurs mais en faisant suffisamment d'efforts pour contrôler le rythme du deuxième set et se hisser vers les quarts de finale où il rencontrerait David Nalbandian.

Roger a contrôlé le rythme dans les rallyes les plus courts et moyens, et il a suivi de très près Lleyton dans les échanges les plus avancés pour surpasser son rival avec style. A 40-15 dans le premier jeu, Federer a commis quelques erreurs pour perdre quatre points consécutifs et subir un break.

L'Australien a repoussé deux occasions de break dans le jeu suivant pour confirmer un break, perdant à peine un point au service dans le reste du set pour arriver à un 6-4.

Roger Federer a eu la dure tâche d’éliminer Lleyton Hewitt, chouchou du public, à Melbourne 2004.

Roger est resté concentré au début du deuxième set pour éviter le même scénario, remportant quatre points consécutifs dans le sixième jeu pour marquer son premier break et un avantage de 4-2.

Il a sauvé un point de break quelques minutes plus tard pour consolider l'avance, en se battant encore pour un 5-3, pour gagner le set et pour égaliser le score global. Le troisième set s'est avéré être un désastre pour le favori à domicile, qui a aussi subi trois breaks pour permettre à Roger de livrer un 6-0 et obtenir un coup de pouce massif.

Dans le quatrième set, le Suisse a obtenu un break crucial à 2-2, tout en repoussant une chance de break et allant vers la victoire à 5-4. Roger Federer est finalement passé au sommet avec un fantastique coup gagnant pour se retrouver en quart de finale.

Après le match, Federer a déclaré qu'il voulait aller beaucoup plus loin et se battre pour le titre. "Je poursuis la première place de ce tournoi, et je suis devenu le méchant gars qui a mis Lleyton hors du tirage au sort.

Mon objectif est d'aller plus loin, et je repars de zéro avant les quarts", avait commenté Roger Federer après sa victoire.