Roger Federer: "C'est agréable d'entendre les mots admiratifs de John McEnroe"



by   |  LECTURES 1750

Roger Federer: "C'est agréable d'entendre les mots admiratifs de John McEnroe"

Roger Federer avait de grands espoirs à l'Open d'Australie 2004 ; il y recherchait un premier résultat significatif à Melbourne ainsi que la place de numéro un mondial. Allant en compétition sans entraîneur, le Suisse a battu Alex Bogomolov Jr., Jeff Morrison et Todd Reid dans les trois premiers tours, renversant ainsi trois rivaux en dehors du top 100 pour se qualifier pour les 16 derniers.

Là, il affronta Lleyton Hewitt pour la dixième fois, dans l'espoir de battre l'Australien pour la troisième fois. Lleyton avait une avance précoce dans la rivalité contre Roger, marquant sept victoires en neuf affrontements et espérant en faire davantage devant son public à la Rod Laver Arena.

Lors de la demi-finale de la Coupe Davis en 2003, Lleyton était revenu après deux sets à zéro contre Roger sur le même stade pour remporter une victoire fantastique, il a donc cherché à répéter cette performance et à rester sur le parcours pour le titre.

Au lieu de cela, Federer a marqué un 4-6, 6-3, 6-0, 6-4 en deux heures et 18 minutes pour arriver ainsi à ce qui a été son meilleur résultat à l'Open d'Australie. Roger a balayé six des sept chances de break de son adversaire pour maintenir la pression de l'autre côté du filet, tout en prenant l'avantage sur le deuxième set pour se qualifier pour les quarts de finale.

Hewitt a pris un bon départ mais rien de plus, se faisant breaker cinq fois sur 13 occasions offertes à Roger pour subir un autre échec devant le public australien. Federer avait environ 50 gagnants contre 15 pour Hewitt, tout en faisant plus d'erreurs mais en au moins contrôlant le rythme à partir du deuxième set pour organiser se qualifier pour les quarts de finale dans une rencontre avec David Nalbandian.

Roger a dominé les rallyes les plus courts et moyens, tout en atteignant les chiffres de Lleyton dans les échanges les plus avancés, pour surpasser son rival avec style. Federer a commis quelques erreurs pour perdre quatre points consécutifs dans le premier jeu et subir un break.

Lleyton a sauvé deux points de break lors du jeu suivant pour rester en tête, tout en perdant à peine un point au service après cela pour remporter le jeu d'ouverture par 6-4.

Roger Federer s’exprimait fièrement après sont premier quart de finale à l'Open d'Australie en 2004.

Roger est resté concentré au début du deuxième set, remportant quatre points consécutifs dans le sixième jeu pour obtenir sont premier break ainsi qu’un avantage de 4-2.

Il a survécu à une chance de break quelques minutes plus tard pour consolider son avance et gagner quelques autres points pour un 5-3, pour remporter finalement le set et pour égaliser le score global.

Federer était le seul joueur dans le troisième set,à se produit des chiffres élevés à la fois au service et au retour pour livrer un 6-0 et se rapprocher de la ligne d'arrivée.

Dans le quatrième set, le Suisse a obtenu un break crucial à 2-2, repoussant une chance de break dans les phases finales à 5-4 pour passer au sommet avec un point gagnant fracassant. Après le match, John McEnroe a loué le talent et les capacités de Roger, le qualifiant de l'un des joueurs les plus talentueux qu'il ait jamais vu.

"David Nalbandian sera un adversaire différent, déjà au service. Nalbandian cherche les angles et les revers sur toute la ligne et j'essaierai de venger la défaite de l'année dernière.

C'était agréable d'entendre ces mots venant de John McEnroe", a déclaré Roger Federer.