Ancienne championne de Wimbledon : "Vous n'avez pas Roger Federer et Nadal, alors..."



by   |  LECTURES 1955

Ancienne championne de Wimbledon : "Vous n'avez pas Roger Federer et Nadal, alors..."

Roger Federer, Rafael Nadal et Novak Djokovic ont laissé tout le monde sans voix au cours des 15 dernières années. Les fans sont devenus tellement habitués à les voir triompher dans les Majeurs qu'ils pensent souvent que la compétition à moins de valeur diminuent (car moins de nouveaqux champions).

De plus, la suprématie des joueurs du Big 3 ne peut être remise en cause, notamment dans les chelems, après qu’ils aient remportés 56 des 67 derniers Majeur joués au cours de ces dernières années (les 13 derniers ayant été gagnés consécutivement).

Depuis quelque temps déjà, a germé l'idée de faire jouer au meilleur des trois sets même les quatre tournois de Grand Chelem qui son les plus importants du circuit. Ceci, afin de réduire les blessures et de permettre aux autres joueurs de compenser l’écrat qu’il y a entre eux et les trois grandes icônes du tennis.

Interviewée par Josh Cohen dans l'émission «Match Points», l'ancienne championne de Wimbledon Marion Bartoli a exprimé son opinion s’agissant d’une innovation aussi radicale.

Bartoli parle du Big 3 "Je sais que pour Roland Garros, ils ne l'utiliseront pas (le meilleur des trois sets)", a déclaré Marion Bartoli. "Et je pense que c'est un point valable. Vous ne voulez pas avoir une tête de série qui perdraqit perdant à 7-6, 7-6 contre un gros serveur.

Avec ça, votre tête de série peut se retrouver hors du tournoi et tout d'un coup celui qui était à vendre des billets en est exclu et personne ne veut avoir ce genre de situation. Si vous êtes l'organisateur de l'US Open par exemple, et qu’il y a Novak Djokovic qui arrive et que Rafael Nadal dise qu'il ne jouera pas.

Si vous n'avez pas Roger Federer, vous n'avez pas Nadal. Donc, la seule tête de série sur laquelle vous comptez est Novak Djokovic. Il sort pour jouer ontre un gros serveur et pil erd 7-6, 7-6 au premier tour.

Et tout d'un coup, il ne vous reste plus personne dans le tirage au sort", a-t-elle ajouté. "Je sais pour les joueurs que ça va leur coûter très cher de jouer cinq sets, en particulier à l'US Open sur court dur.

Mais il en a toujours été ainsi", a conclu Bartoli. En fin juillet, la réponse finale de l'USTA sera connue concernant l’organisation de ll'US Open, qui doit être précédée par le tournoi de Cincinnati.

Le problème de la quarantaine na pas encore été résolu, et dernièrement le Citi Open à Washington a été contraint d'annoncer l'annulation de ce qui devait être le premier tournoi ATP après l’arrêt du tennis.

Une semaine pleine de nouvelles se profile donc à l’horizon. Le président de l'ATP a déclaré que le calendrier se compliqurait si l'US Open 2020 devait être annulé. Il a dit que la complexité de la situation augmenterait de façon exponentielle et qu'ils devraient envisager de jouer en novembre et décembre.Malgré tour, ils essaient de ne pas y penser et de se concentrer encore sur la reprise de la tournée en juillet.