Roger Federer devrait être plus agressif d'après Stefan Edberg



by   |  LECTURES 912

Roger Federer devrait être plus agressif d'après Stefan Edberg

Dans sa pire saison depuis 2001, Roger Federer en 2012 n'a pas pu trouver de solution pour contrer la force de Rafael Nadal, Novak Djokovic et Andy Murray. Le Suisse se sentait prêt à apporter des changements radicaux à son tennis, il a utilisé un tamis différent et a appelé de nouveaux visages pour l’entrainer, et avant tout a appelé l'ancienne légende Suédoise et l'un de ses idoles, Stefan Edberg.

L'ancien numéro 1 mondial a immédiatement rejoint Roger à Dubaï pendant une semaine, les deux ont appris à mieux se connaitre et ils se sont tout de suite compris. Avec Stefan à ses côtés, Roger a remporté les demi-finales de l'Open d'Australie en 2014 et a remporté le premier titre avec le nouveau technicien à Dubaï.

C’était une année particulière pour Roger qui a été finaliste à Indian Wells et Monte Carlo, a défendu le titre à Halle et a avancé en finale de Wimbledon.

À la fin de la saison, Federer avait conquis les tournois de Cincinnati, Shanghai et Bâle, atteint les demi-finales à l'Open des États-Unis et n'a été arrêté en finale que par une blessure au dos.

Pour la première fois en trois ans, Roger a remporté six titres ATP, a remporté Brisbane, Dubaï, Instanbul, Halle, Cincinnati et Bâle. Au cours de cette saison, Roger a montré un tennis très vif et agressif, il est souvent monté au filet et a souvent essayé de jouer le point.

À la fin de l'année Roger Federer et Stefan Edberg ont officiellement stoppé leur partenariat, tout en maintenant d'excellentes relations.

"De toute évidence, c’était un honneur d'être invité à entraîner Roger Federer", a déclaré Stefan Edberg à Mats Wilander lors de la vodcast.

"Il m'a fallu un certain temps pour prendre ma décision. Nous avons en fait passé une semaine à Dubaï juste pour faire connaissance avant de partir en tournée, mais pour résumer les choses: c'était génial d'être avec Roger, c’est un véritale ambassadeur du tennis - et évidemment, oui, nous avons parlé de tennis et de la stratégie ", a rappelé Edberg.

"Il voulait changer son jeu et c'était peut-être en partie la raison pour laquelle il m'a fait venir pour avoir quelques idées. Je pense que la grande chose, avec le recul, c'est qu'il a changé de raquette pour prendre en prendre une plus moderne - c'était vraiment la clé.

Il a un peu changé son jeu. Son mouvement est devenu un peu plus agressif, ce que je pense qu'il devait faire ", a déclaré Stefan Edberg. L'amour de Roger Federer pour Stefan Edberg remonte à des années où le Suisse n'était qu'un enfant, assis les yeux écarquillés, les yeux accrochés à la télévision, en regardant Boris Becker et Stefan Edberg s'affronter sur les courts en gazon de Wimbledon.