Roger Federer révèle sa plus grande victoire.



by   |  LECTURES 1350

Roger Federer révèle sa plus grande victoire.

Le 2 juillet 2001, le futur conquérant de Wimbledon, Roger Federer, a battu le septuple champion Pete Sampras 7-6(7), 5-7, 6-4, 6-7(2), 7-5 après trois heures et 41 minutes ! Ce fut la seule rencontre entre ces deux légendes de notre sport, les deux ayant pris soin de nous en donner un souvenir mémorable.

Du début à la fin, ce fut une rencontre de tennis pleine de puissance et d’attaques offensives que l’on ne reverra pas a Wimbledon au cours des deux décennies suivantes. Federer était l’Etoile montante, se rendant à Wimbledon après avoir atteint le premier quart de finale du Grand Chelem à Paris, espérant un autre grand parcours lors d'un Major où il a remporté le titre junior en 1998.

Bien qu'il n'ait pas été en grande forme cette année-là, Sampras a toujours été un adversaire dangereux lors de ses matchs à Wimbledon, poursuivant le cinquième titre consécutif et le huitième au total.

Ce jour-là, il ne sera pas le seul à perdre avant le quart de finale pour la première fois depuis 1991 et à ne disputer qu'un seul autre match sur son terrain préféré un an plus tard.

Pete a remporté 31 victoires consécutives à Wimbledon et 56 lors des 57 dernières rencontres. Federer a mis fin à cette série et est devenu le premier joueur à remporter une victoire en cinq sets contre Pete.

Federer a gagné dix points de plus que Sampras, repoussant neuf des onze occasions de break et offrant quatre breaks sur quatorze occasions de franchir la ligne d'arrivée et de dépasser les quarts de finale.

Ils ont frappé 174 points vainqueurs de service sur 370 points (89 pour Roger, 85 pour Pete), avec 47% des points ne voyant pas de véritables échanges! En outre, 325 échanges se sont terminés rapidement, atteignant au maximum quatre coups.

Le Suisse avait pris une avance de 170-155, faisant plus de dégâts avec le coup droit et la volée pour forger une différence de points cruciale. Pete avait un avantage de 24 à 19 dans les échanges de moyenne portée avec cinq à huit coups, ce qui n 'a pas suffi à faire la différence.

Roger avait besoin d'un bon départ face à un adversaire plus expérimenté, mettant en œuvre quatre services gagnants dans le premier jeu avant que Sampras n'égalise le score avec quatre services éclatants de son côté.

Après trois erreurs, l'Américain a fait face à trois points de break à 1-2, les effaçant avec cinq gagnants.

A 3-3, Federer a connu quelques problèmes mais est resté calme, pour s'opposer à une chance de break et à atteindre le tie break.

C’est à ce moment-là que Roger a transformé une balle de set à 5-6 avec un service gagnant, prenant le dessus, 9-7, après une erreur non forcée de Sampras. Durant le deuxième set, Pete a repoussé six points de break, volant le service de Roger dans les derniers instants pour reprendre les rênes.

Les deux doubles fautes commises par Roger auraient pu coûter durant le quatrième jeu, mais ce me fut pas le cas au contraire, avec trois services gagnant et la création de deux occasions de break. Sampras a marqué quatre points vainqueurs, gardant son service ininterrompu, travaillant dur à 3-3 pour contrer quatre occasions de break.

Servant à 5-6, le jeune homme a craqué sous la pression en commettant cinq erreurs, remettant la victoire du set à Pete et devant tout recommencer s'il voulait provoquer un changement favorable dans la dynamique du match.

C’est d’ailleurs ce qu’il a fait durant le troisième set, trouvant le moyen de mettre de la pression sur le service de Pete et prenant le set 6-4. Roger a mis en œuvre un point de retour gagnant durant le troisième set pour forger une avance sur son adversaire, ne le devançant que quelques minutes avant que Sampras ne revienne avec trois points gagnants.

L'Américain a survécu à une occasion de break à 3-3 avec un service gagnant, mais il a perdu un avantage de 40-15 durant le neuvième jeu et a commis quatre erreurs qui ont fait monter le score de Roger 5-4.

Dans l'un des jeux décisifs de la rencontre, Federer a marqué quatre bons services pour gagner le set 6-4 et se rapprocher de la ligne d'arrivée et d'un brillant triomphe. Sans aucune marge d'erreur, Sampras a relevé son niveau de jeu dans le set numéro quatre, ne faisant face à aucune balle de break et se créant deux chances à 4-3.

Roger est parvenu à un obtenir un tie break d'égalité que le joueur le plus expérimenté a remporté 7-2, égalisant le score global à 2-2. Là, Federer a repris tout son sérieux et a décidé de jouer avec plus de calme, ne perdant que six points, dont quatre à 4-4 lorsqu'il a repoussé deux balles de break pour éviter la défaite !

Pete a perdu six points lors de ses cinq premiers jeux de service, semblant déterminé à pousser le jeune homme à bout. Tout a changé lorsque la pression a atteint son paroxysme au 12e jeu, l'Américain ayant subi un break après deux retours de Federer qui ont permis au jeune homme de franchir la ligne d'arrivée et d'atteindre son premier quart de finale de Wimbledon.

Roger Federer a déclaré : "Ma plus belle victoire en carrière a été celle contre Pete Sampras à Wimbledon 2001. Il était le grand favori et c'était une surprise ; c'était aussi mon premier match sur le court central et ce fut un grand moment.

Je me disais que si je pouvais battre Pete Sampras à Wimbledon, je pouvais battre n'importe qui, n'importe où. C'était une référence et de ce point de vue, cette victoire m'a fait croire que je pouvais avoir une très grande carrière"