Le jour où Roger Federer a subi une défaite surprenante à Wimbledon



by   |  LECTURES 2489

Le jour où Roger Federer a subi une défaite surprenante à Wimbledon

En 2001, Roger Federer a fait une percée décisive à Wimbledon, battant le septuple champion Pete Sampras dans un quatrième tour passionnant avant de tomber en quarts contre Tim Henman en quatre sets serrés.

Douze mois plus tard, le Suisse est revenu au All England Lawn Tennis and Croquet Club en tant que joueur du top 10 et l'un des favoris du titre, espérant aller encore plus loin qu'il y a un an. Néanmoins, la saison de Wimbledon de 2002 s'est avérée plutôt rapide et infructueuse pour le Suisse, s'inclinant face à Mario Ancic, 18 ans avec un score de 6-3, 7-6, 6-3 le 25 juin.

Lors de son premier Grand Chelem match, un ancien finaliste junior classé 154e a dû se qualifier dans le tableau principal en tant que l'un des plus jeunes joueurs dans le domaine, participant seulement au deuxième événement ATP après Miami en mars.

Le champion en titre Goran Ivanisevic n'était pas dans le tirage au sort et un autre joueur percutant de Split était là pour le remplacer, frappant un service en plein essor après l'autre pour garder Federer sans aucun rythme, son retour a aussi mieux marché que celui de Roger.

Le Croate a lancé la rencontre de la meilleure façon possible, breakant Federer deux fois dans le premier set pour porter le score à 6-3 en seulement 29 minutes. Il n'y a eu aucun break dans le deuxième set et Mario a réclamé le tie break à 7-2, jouant mieux quand c'était le plus important et scellant le sort de Federer avec un break dans le quatrième jeu du troisième set.

"Je cherche toujours les raisons pour lesquelles j'ai si mal joué. Je suis au plus bas en ce moment et c'est tout à fait normal après une telle défaite. Je m'attendais à bien plus que de venir ici et de perdre en deux sets; je suis déçu et je n'ai pas eu mon mot à dire.

Je savais que Mario était jeune mais pas beaucoup plus; J'ai essayé d'obtenir des informations des autres joueurs car beaucoup d'entre eux ont frappé avec lui, contrairement à moi.

Mis à part ces informations, je n'ai pas pu comprendre son jeu aujourd'hui. Je l'ai laissé bien jouer aujourd'hui et je suis déçu de mon jeu; c'était assez mauvais. Je veux dire, j'ai eu mes chances dans le deuxième set et je les ai toutes ratées.

J'ai eu le break dans le premier mais je n'ai pas pu tenter ma chance aujourd'hui. J'étais à 40-0 au retour une fois dans le deuxième set et c'était ma seule grande chance et je n'ai pas réussi.

Habituellement, je préfère jouer un rôle privilégié. Je pense toujours qu'Arazi était un adversaire très dur à Roland Garros. Ici, je veux dire, généralement, je devrais gagner ce match.

J'étais un grand favori sur Ancic mais il a bien joué aujourd'hui. C'est très décevant de perdre dos à dos au premier tour du Grand Chelem. Je cherche des raisons, mais j'ai le temps de le comprendre, alors nous verrons ", a déclaré Roger Federer.