"Federer ne joue pas pour de l'argent" selon Kevin Anderson


by   |  LECTURES 2138
"Federer ne joue pas pour de l'argent" selon Kevin Anderson

Dans le passé, le fait d’avoir 30 ans impliquait souvent qu’on songe peu à peu à mettre fin à sa carrière professionnelle. Plus récemment, en revanche, la “vieillesse” sportive semble un nouveau point de départ pour certains, qui ont enfin leur chance pour accomplir des rêves présumés “interdits” jusque-là.

C’est le cas notamment de Kevin Anderson, 79e mondial en mars suite à plusieurs blessures et pourtant finaliste à l’Open des Etats-unis face à Rafael Nadal en septembre. “Je crois qu’il y a plusieurs raisons qui expliquent tout cela”, a-t-il déclaré, “Notamment, un changement au niveau de la perception. Je pense qu’il fallait juste quelques joueurs capables de pousser les limites de l’âge, en jouant du bon tennis, pour faire comprendre que la trentaine n’est plus un problème. Certes, le discours varie en fonction du joueur. Je ne crois pas que Roger Federer continue pour joindre les deux bouts. C’est simplement un grand passionné du jeu, et cela a bousculé les standards”, a expliqué Anderson. 

Un facteur supplémentaire d’allongement de la vie sportive est certainement un plus grand professionnalisme chez les initiés : “Beaucoup de joueurs travaillent désormais avec des kinés personnels. Cela ne signifie pas qu’on ne prenait pas soin de soi-même auparavant, mais à l’heure actuelle on se focalise davantage sur ce point”, a-t-il ajouté.