Roger Federer: "La saison est trop longue et l'Open d'Australie arrive ..."



by   |  LECTURES 1158

Roger Federer: "La saison est trop longue et l'Open d'Australie arrive ..."

Après avoir décroché sa place dans le top 10 en mai 2002 après le premier titre des Masters 1000 à Hambourg, Roger Federer a décroché une autre couronne à Vienne dans les phases finales de la saison, assurant sa place pour la première fois à la Masters Cup.

À Shanghai, Roger a marqué les trois victoires du tournoi à la ronde pour se qualifier pour la demi-finale, s'inclinant face au n ° 1 mondial Lleyton Hewitt pour terminer une saison exténuante qui l'a vu jouer 80 rencontres au total.

Le jeune Suisse n'a pas récupéré début 2003 et est revenu à 100%, aux prises avec des blessures au genou et une blessure à l'aine droite à Doha lors de la défaite en quart de finale face à Jan-Michael Gambill.

S'installant à Sydney où il a remporté le titre il y a un an, Federer a connu la sortie dès le premier tour, remportant seulement cinq matchs contre un coureur de terre battue, Franco Squillari et terminant sa campagne après seulement 54 minutes.

Après le match, Federer a expliqué ses problèmes et partagé ses réflexions sur la longue saison, en particulier pour ceux qui doivent jouer la Masters Cup ou la finale de la Coupe Davis.

Roger a déclaré que l'Open d'Australie arrive probablement trop tôt au cours de la saison, avec seulement quelques tests et défis avant le tournoi. Il a également mentionné l'écart entre Indian Wells et Wimbledon qui compte deux tournois majeurs et cinq tournois Masters 1000, le décrivant comme une période de l’année difficile mais charmante.

"Chaque joueur a une approche différente. Certains d'entre nous travaillent pendant tout le mois et certains ont pris quelques semaines de congé. Dans mon cas, j'ai eu une courte pause après la Masters Cup mais je pense toujours que j'ai tiré le meilleur parti de la période de préparation.

J'espère que cela sera payant à l'Open d'Australie si je joue sans blessure. J'ai eu 16 jours d'absence après la défaite de Shanghai et quatre des cinq jours à Noël.

À mon avis, la saison est trop longue, surtout si vous atteignez la Masters Cup ou jouez la finale de la Coupe Davis. L'Open d'Australie est probablement trop tôt dans la saison avec pas assez de tournois de préparation pour un événement aussi énorme.

Il existe également de nombreux tournois notables de manière presque consécutive. Entre Indian Wells et Wimbledon, je ne joue que des tournois Masters 1000 et des Grands Chelems et c'est un programme difficile que j'aime toujours.

C'est quelque chose qu'un joueur ne peut pas changer ou décider; nous devrions tous nous réunir et parler lors d’un problème comme celui-ci. Pourtant, cela semble impossible car chaque joueur a des points différents.

Certains d'entre eux veulent plus d'événements sur terre battue, les autres plus de semaines sur gazon; il en va de même pour le nombre de tournois dans le calendrier. Au final, nous sommes tous des égoïstes, tous des joueurs de tennis dans un sens.

Tout ce qui nous importe, c'est nous-mêmes car ce n'est pas un sport d'équipe, sauf pour la Coupe Davis; c'est pourquoi il est très difficile de se réunir, même avec vos amis en tournée. "