Meilleur souvenir Roger Federer - Édition 2010: Open d'Australie, un nouveau royaume



by   |  LECTURES 498

Meilleur souvenir Roger Federer - Édition 2010: Open d'Australie, un nouveau royaume

La carrière de Roger Federer est parsemée de grands succès et de records incroyables : avec 20 chelems, il est le détenteur du record, mais le maestro suisse a atteint d'autres grands objectifs, tels que huit triomphes à Wimbledon, le nombre de semaines passées en tant que No.

1 mondial, et les titres sur l'herbe et les courts en dur. Pour chaque saison, cependant, il y a un objectif particulier, une réalisation à souligner. Début 2010, Roger a poursuivi la tendance positive déjà observée depuis Roland Garros de l'année précédente.

Le meilleur résultat de la saison s'est produit à l'Open d'Australie, où il a remporté son 16e Chelem. La saison précédente, il avait terminé Melbourne en larmes après la finale perdue contre Rafael Nadal, tandis qu'en 2010, il avait levé son quatrième trophée de l'Open d'Australie.

Au départ de la tête de série, Federer a affronté Andreev, Hănescu et Montañés lors des trois premiers tours, perdant un seul set contre Andreev. Au quatrième tour, il a affronté et battu Lleyton Hewitt en trois sets.

En quart de finale, il a éliminé Nikolaj Davydenko en quatre sets, tandis qu'en demi-finale il a gagné contre Jo-Wilfried Tsonga en trois sets. Dans la moitié inférieure, le jeune Andy Murray a dépassé Kevin Anderson, Gicquel, Serra et John Isner lors des quatre premiers tours.

En quarts de finale, il a gagné contre le champion en titre Rafael Nadal (qui s'est retiré dans le troisième set), et contre Marin Cilic en demi-finale. Federer a battu le Britannique en trois sets, avec le score final de 6-3, 6-4, 7-6 (11), entrant encore plus dans la légende.

"Je savais qu'ici l'an dernier, même si j'avais perdu en finale contre Rafa, j'avais joué l'un de mes meilleurs matchs, compte tenu de mes problèmes de dos. Mais, après avoir gagné Paris et Wimbledon, et avoir battu le record de chelems de Sampras, je me suis débarrassé de toutes les questions inconfortables.

Et maintenant je joue complètement détendu: j'ai obtenu ce que je ne pensais pas possible, jusqu'à la fin de ma carrière, je vais essayer de profiter du Tour. "